VTT Bell modèle 65

VTT Bell modèle 65



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

VTT Bell modèle 65

Le Bell Model 65 ATV était un avion VTOL à réaction à réaction qui a réussi à survoler et à voler en palier, mais n'a jamais été converti entre les deux.

En 1950, le Bureau américain de l'aéronautique a organisé un concours pour produire un chasseur VTOL. Le XFV-1 de Lockheed et le XFY-1 de Convair étaient tous deux des machines à queue, où l'ensemble de la machine tournait en palier. Bell préférait un système où l'avion restait dans la même position et les moteurs tournaient. Les projets Lockheed et Convair ont tous deux été annulés, mais en 1952, Bell a reçu une étude de faisabilité. Bell a décidé d'aller plus loin et a construit une machine d'essai à faible coût. Cela est devenu connu sous le nom de Bell Model 65 ou ATV - Air Test Vehicle.

L'ATV a été produit en utilisant des éléments d'avions existants. Le fuselage provenait d'un planeur Schweizer. Les ailes provenaient d'un Cessna 170 et étaient montées au-dessus du fuselage. Le train d'atterrissage de style hélicoptère provenait d'un Bell Model 47. La puissance provenait de deux turboréacteurs légers Fairchild J44 de 1000 lb, un de chaque côté du fuselage. Il y avait aussi un turbo-alternateur Turboméca Palouste à l'arrière du fuselage, qui alimentait le système d'air comprimé utilisé pour les contrôles d'attitude.

L'air comprimé alimentait les buses au bout des ailes et à la queue. L'idée était que l'avion décolle avec les jets montés verticalement et l'air comprimé assurant un certain contrôle. Une fois que l'avion était suffisamment haut, les moteurs tournaient en position horizontale et l'avion volait normalement.

Le vol inaugural de l'avion a eu lieu en janvier 1954 et l'a vu survoler avec succès. L'avion a été endommagé par un incendie en février, mais a été réparé et un court programme d'essais a commencé. Cela n'a vu l'avion voler que pendant quatre heures et demie, mais a impliqué des tests de vol stationnaire et un vol en palier. Cependant Bell n'a jamais risqué la transition entre le vol vertical et horizontal. Cependant, les preuves du court programme d'essai ont convaincu Bell que l'idée d'un avion VTOL à réaction était valable et ont aidé au développement du Bell X-14.


Historique du modèle

L'histoire détaillée de ce modèle est inconnue. Pouvez-vous aider à ajouter plus d'histoire pour eux

Chronologie

  • Introduit en 1967 pour remplacer le Nuffield 10/60, avec une nouvelle boîte de vitesses à double gamme pour donner une gamme 10F 2R. Équipé de nouveaux garde-boue arrière et d'un capot avant redessiné avec feux intégrés. La puissance du moteur a été portée à 65 ch et un radiateur plus gros a été installé. Le réservoir de carburant a été déplacé vers le nez.
  • Au début, le 4/65 a eu pas mal de problèmes. Cela incluait des problèmes de vibration, qui provoquaient le cliquetis et le tremblement de nombreux panneaux et, à leur tour, des fissures dans les cas graves. Nuffield a finalement développé des équilibreurs de vilebrequin pour atténuer le problème, mais on ne sait pas quand ils sont devenus la norme.
  • La surchauffe était un autre problème courant en raison du positionnement du réservoir de carburant, qui limitait le débit d'air, mais cela était également dû au fait que les agriculteurs ne nettoyaient pas régulièrement les écrans latéraux.
  • Le 4/65, s'il était utilisé pour des travaux de labour intensif, avait également tendance à « manger » les embrayages et si un problème survenait avec l'unité d'origine de 11 pouces, une unité de 13 pouces était généralement installée à sa place.

Emplacements d'usine

Construit à Bathgate, en Écosse.

Spécification

Voir Infobox ci-dessus pour les spécifications principales.

Variantes et options

    offrait une version à 4 roues motrices connue sous le nom de Bray Four 4/65 dont seulement 130 environ ont été construits sur une période de 3 ans. Ώ]
  • Option de direction assistée offerte (coûteuse) qui comprenait un vérin intégré dans le cadre de direction avant du tracteur et une nouvelle pompe Plessey, chassée du carter de distribution. Fait intéressant, les plus gros tracteurs Massey Ferguson de la série 100 comme les 165 et 175 utilisaient le même système et avaient même une pompe et un vérin similaires, également construits par Plessey. siège à suspension
  • Options d'embrayage simple, double et indépendant.

VTT Yamaha 2021

Pour les plus jeunes pilotes à la recherche de l'expérience Sport ATV, le Yamaha YFZ50 est juste le billet. Destiné aux conducteurs de six ans et plus, ce VTT est doté d'un moteur 49cc, d'un limiteur d'accélérateur (contrôle parental), d'un interrupteur d'attache de coupure de courant, d'un cadre en acier robuste, d'une suspension avant à bras unique et d'une suspension arrière à bras oscillant. Les prix commencent à 2199 $.

Conçu pour les jeunes conducteurs de 10 ans et plus, le Grizzly 90 constitue une introduction idéale au monde des VTT Yamaha. Ces VTT Yamaha sont dotés d'un moteur de 90 cm3, de trois freins à tambour scellés, d'une suspension avant à bras triangulaire, d'un bras oscillant monoamortisseur à l'arrière et de porte-bagages intégrés en acier. Les prix commencent à 3099 $.

Partageant le même moteur que le Grizzly 90, le Raptor 90 est également destiné aux conducteurs de 10 ans et plus avec une inclinaison de VTT Sport. Il est doté d'une suspension avant compacte à bras triangulaire et d'une suspension arrière à bras oscillant. Les amortisseurs tout autour sont réglables en précharge et le débattement de la suspension est de 5,0 pouces à l'avant et de 5,7 à l'arrière. Les prix commencent à 3099 $.

Le VTT haut de gamme de Yamaha, le Grizzly est propulsé par un moteur de 686 cm3 et comprend une transmission Ultramatic haute performance, des bras triangulaires à grand arc, des plaques de protection intégrales, une direction assistée et une garde au sol de 11,3 pouces. Trois niveaux de finition sont disponibles, à commencer par le Grizzly EPS de base au prix de 9999 $. Passez au Grizzly EPS SE (10 599 $) pour ajouter des pneus Maxxis ‘Zilla montés sur des roues en aluminium de 14 pouces et une carrosserie peinte. Le Grizzly EPS XT-R (10 999 $) est également livré avec une mise à niveau roue/pneu (les roues sont de couleur assortie) et un treuil Warn installé en usine.

Les VTT Yamaha pleine grandeur les plus abordables sont les modèles Kodiak 450. Chacune est équipée d'un moteur monocylindre de 421 cm3 et est livrée prête à fonctionner en usine. Trois niveaux de finition sont disponibles pour 2021. Le Kodiak 450 de base se vend 6199 $. Passez au Kodiak 450 EPS (7299 $) pour la direction assistée électronique et les jantes en alliage, tandis que le Kodiak 450 EPS SE (7599 $) ajoute des caractéristiques de style et un treuil Warn installé en usine.

Le Kodiak 700 offre le même moteur puissant disponible dans le Grizzly, mais dans un ensemble plus abordable et compact. Trois niveaux de finition sont disponibles, y compris le Kodiak 700 de base qui se vend 7299 $. Passez au Kodiak 700 EPS (8899 $) pour la direction assistée électronique, les jantes en alliage et le 4x4 On-Command à trois positions. Le Kodiak 700 EPS SE (9399 $) ajoute en outre un treuil Warn installé en usine et des plastiques peints.

Les performances des VTT Pure Sport appartiennent en grande partie au passé dans cette industrie, mais Yamaha maintient le rêve en vie avec la famille YFZ450. Les caractéristiques comprennent un moteur à injection de 449 cm3, une transmission manuelle à cinq vitesses, un châssis en fonte d'aluminium/acier, un embrayage assisté et antipatinage, des repose-pieds larges et des amortisseurs KYB haute performance. Deux niveaux de finition sont disponibles, dont la base YFZ450R (9199 $). Passez au YFZ450R SE (9599 $) et vous obtenez des pièces de performance GYTR et un schéma de couleurs et de graphismes exclusif.

De tous les VTT Yamaha, vous auriez du mal à trouver plus amusant que la vénérable famille Raptor 700. Ces machines offrent des performances sportives impressionnantes, associées à un confort sur piste. Les caractéristiques comprennent un moteur de 686 cm3 avec transmission manuelle à cinq vitesses et une suspension à long débattement. Trois niveaux de finition sont disponibles, à commencer par le Raptor 700 de base à 8199 $. Passez au Raptor 700R (8799 $) pour des amortisseurs superposés entièrement réglables (compression, précharge et rebond à haute et basse vitesse). Enfin, le Raptor 700R SE (9399 $) ajoute des pièces de performance GYTR et des couleurs et des graphiques uniques.


VTT Bell modèle 65 - Historique

Francis C. Hall est né dans l'Iowa en 1909 et a déménagé en Californie du Sud en 1919. Son père possédait un petit magasin à Santa Ana, et F.C. est allé travailler à un âge précoce. Au lycée, il s'intéresse aux radios et à l'électronique. En plus de la radio maison obligatoire des enfants entreprenants des années 1920 faite pour eux-mêmes, le jeune F.C. a lancé une entreprise à temps partiel pour recharger les batteries, faire des ramassages et des livraisons à domicile. À l'âge de 18 ans, il fabriquait chez lui des batteries destinées à la vente. Le secteur des batteries a évolué pour devenir une entreprise prospère de distribution de pièces électroniques appelée Radio and Television Equipment Company (R.T.E.C. ou Radio-Tel). La solide expérience de Hall en électronique et en systèmes de sonorisation, qu'il a installées dans de nombreuses églises, écoles et salles de réunion du comté d'Orange, a fait de sa transition vers l'industrie de la musique une étape presque naturelle.

Peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, Hall a commencé à distribuer des ensembles de guitares en acier et d'amplificateurs fabriqués à Fullerton par Leo Fender. En 1946, il devient le distributeur exclusif de Fender et entreprend de construire un réseau de distribution national. Hall a joué un rôle clé dans les premiers succès de Fender en fournissant un soutien financier et des pièces détachées à une époque où la fabrication de guitares électriques semblait être une entreprise à haut risque pour la plupart des hommes d'affaires. F.C. a été l'une des premières personnes à reconnaître les brillantes possibilités commerciales de la musique amplifiée, mais est progressivement devenu mécontent de sa situation en matière de vente de Fenders. L'opportunité a de nouveau frappé lorsque Adolph Rickenbacker et d'autres actionnaires d'Electro String lui ont vendu leurs intérêts. John Hall dit que son père voulait être le pionnier de l'organisation des ventes en interne où des liens plus étroits avec les décisions prises au niveau de la fabrication répondraient mieux aux besoins du client. L'achat d'Electro String par Hall et la distribution de ses guitares par Radio-Tel enclenchent ainsi la modernisation de la gamme de guitares Rickenbacker.

Le début des années 1950 a marqué une période de changement majeur sur le marché de la guitare - la popularité et les ventes des aciers ont diminué à mesure que la popularité des guitares ordinaires a explosé. L'avènement de la musique rock au milieu des années 1950 a été le coup de grâce pour la guitare en acier sans pédale - la guitare électrique espagnole s'était avérée plus polyvalente et adaptable aux nouveaux styles musicaux. En d'autres termes, au moment où Hall a acheté Electro String, la tendance était loin des aciers fins de la société. Pour mettre à jour la ligne Rickenbacker, il a présenté les guitares Combo 600 et 800, conçues pour la plupart par le directeur d'usine Paul Barth. Chacun ne différait que par son électronique - le micro fer à cheval du 800 avait deux bobines, le "Rickenbacker Multiple-Unit" non breveté.

En 1956, Rickenbacker a célébré son 25e anniversaire avec l'introduction du modèle étudiant Combo 400, avec ce que les collectionneurs appellent le corps de style tulipe ou papillon. De plus, la firme a rapidement ajouté une basse électrique solid body. Les deux instruments avaient une nouvelle caractéristique de construction : leurs cols s'étendaient de la tête brevetée à la base du corps. Aujourd'hui, cela est connu sous le nom de construction manche traversant, avec les côtés du corps de la guitare boulonnés et/ou collés en place. Rickenbacker fut le premier à produire en masse des instruments comme celui-ci, et le design deviendra bientôt une marque bien connue.

Peut-être que les Rickenbackers les plus connus des années 1950 étaient les modèles Capri 6 cordes à corps creux, introduits en 1958. Conçus pour la plupart par Roger Rossmeisl, il y avait trois catégories, chacune se distinguant par un style de carrosserie différent. Le premier groupe avait des corps à double pan coupé de 2 pouces d'épaisseur, tandis que le deuxième groupe avait des corps à pan coupé simple de 3 1/2 pouces d'épaisseur. Le troisième groupe était une catégorie fourre-tout pour les instruments avec des corps encore plus profonds, y compris l'acoustique pure. Tous les styles Capri sont venus avec ou sans Vibrato et avec deux ou trois micros. Les clients ont choisi soit des incrustations et des fixations de touche de luxe, soit des incrustations standard et aucune fixation. Les capri avaient des cols "action rapide" minces et étroits, ce qui plaisait à beaucoup. Les couleurs standard en 1958 comprenaient Hi Lustre Blonde (un fini érable naturel) et Autumnglo (un brun sunburst 2 tons). Fireglo (le sunburst rose à rouge que nous connaissons si bien maintenant) a été ajouté en 1959. Les finitions standard pour les corps solides Rickenbacker comprenaient le bleu-vert Cloverfield, l'érable naturel, le brun Montezuma teinté d'or et le diamant noir. Pratiquement n'importe quelle couleur était disponible sur n'importe quel modèle sur commande spéciale, et l'usine les fabriquait. À la fin des années 1960, les couleurs standard incluraient Azureglo-blue et Burgundyglo.

Au début des années 1960, l'histoire de Rickenbacker est devenue à jamais liée à l'un des plus grands bouleversements musicaux du 20e siècle : l'invasion des Beatles à balai de Liverpool, en Angleterre. Les Beatles ont utilisé plusieurs modèles Rickenbacker dans les premières années. Avant que le groupe ne se sépare, John Lennon en possédait au moins quatre. Cette histoire d'amour a commencé à Hambourg, en Allemagne, en 1960 lorsqu'il a acheté un modèle 325 blond naturel avec un vibrato Kauffman. Lennon a joué l'original (qui a finalement été repeint en noir mais toujours facilement identifié par son pickguard en lucite à dos doré) sur tous les enregistrements des Beatles et dans tous les concerts jusqu'au début de 1964. (Écoutez-le en particulier sur la piste rythmique du groupe "All My Loving. ") Rickenbacker a fourni à Lennon un 325 mis à jour au début de 1964 - également peint en noir, il comportait un dessus solide, Acc'cent Vibrato et des pickguards blancs. Le troisième Rickenbacker de Lennon était étroitement conforme aux caractéristiques du modèle 1996 du distributeur anglais. (Dans les années 1960, Rose, Morris, Ltd., vendait cinq modèles Rickenbacker en Angleterre. En général, ils avaient des trous en F au lieu de barres obliques ou de hauts pleins. en Angleterre a appelé le modèle 1996 le "Beatlebacker.") Le quatrième modèle 325 de Lennon était une version 12 cordes unique en son genre.

Paul McCartney a utilisé une basse Hofner dans les premières années de la Beatlemania, mais a rapidement eu une basse Rick à double micro Fireglo, un premier modèle 4001S avec des incrustations de points et sans fixations. Ses caractéristiques ressemblaient étroitement à celles de la Rose, Morris Model 1999 joué plus tard et rendue encore plus célèbre par Chris Squire de Yes. Ces basses à corps solide, qui semblaient si modernes dans les années 1960, utilisaient des micros fer à cheval en position chevalet, prouvant ainsi la validité du design original des années 1930 de Beauchamp. Les bonnes idées sont intemporelles.

Alors que la basse Rick de Paul déferlait comme un ressac, le 360/12 à double reliure de George Harrison (le deuxième fabriqué par la société) définissait un nouveau ton à l'autre extrémité du spectre audio. Sa sonorité embellie "You Can't Do That""Eight Days a Week" et"A Hard Day's Night", pour ne citer que trois coupes à 12 cordes de la période 1964-65. Ainsi, les Beatles ont suscité un intérêt international sans précédent pour les Rickenbackers, que de nombreux fans pensaient en fait venir de Grande-Bretagne.

Bientôt Rickenbackers a créé le son et l'image des groupes des deux côtés de l'Atlantique. Jim (plus tard Roger) McGuinn - qui a acheté une Rickenbacker 360/12 après avoir vu le film "A Hard Day's Night"- a littéralement fait de la qualité de cloche de son son le fondement du premier style des Byrds. Son dernier pick-up 370/12 à 3 micros comportait un câblage personnalisé, mais était encore pour la plupart un instrument prêt à l'emploi. Peter Townshend de Who, John Fogerty de Creedence Clearwater Revival, John Kay de Steppenwolf et de nombreux autres guitaristes bien connus des années 1960 sont devenus de fidèles utilisateurs de Rickenbacker. Ce qui avait été une période d'attente de six semaines depuis l'usine pour certains modèles est devenu une période d'attente de six mois (ou plus) au milieu des années 1960.

Cette croissance rapide de la demande a entraîné des changements dans l'entreprise. Avant 1964, toutes les guitares Rickenbacker étaient fabriquées dans l'usine Electro String d'origine à Los Angeles. Cette année-là, Hall l'a déplacé sur une période de six mois à Santa Ana, dans le comté d'Orange voisin. Malgré l'interruption de la production pendant la transition, la nouvelle usine avait augmenté sa capacité de production. Au cours de cette même période, le distributeur Radio-Tele a changé de nom pour Rickenbacker, Inc., adoptant ainsi un surnom que les gens utilisaient de toute façon depuis le début. La société a également ajouté plusieurs nouvelles guitares à sa gamme.

Les soi-disant cabriolets étaient équipés d'un levier qui transformait un manche à 12 cordes en un manche à 6 cordes. Le modèle 331 - communément appelé "Light Show Guitar" en raison de son corps à lumière interne modulée en fréquence - reflétait les années 1960 psychédéliques à la fois dans le son et la substance. Le clignotement a commencé lorsque le joueur a frappé les cordes : jaune pour les notes aiguës, rouge pour les médiums et bleu pour les basses. (Rickenbacker a également produit un projecteur de lumière kaléidoscopique appelé le Phantasmagorian.) Parmi les autres bizarreries, citons le Bantar (le banjo à 5 cordes rencontre la guitare électrique) et la Banjoline d'Eddie Peabody (une 6 cordes avec Ac'cent Vibrato qui s'accorde comme une guitare ténor à 4 cordes ). Rickenbacker a introduit les basses à corps creux 4 cordes 4005 et 6 cordes 4005-6 à la fin des années 1960. Plusieurs basses à 8 cordes commandées sur mesure ont également été produites.

Dans les années 1970, Rickenbacker a ajouté des guitares à manche amovible et des micros à simple et double bobinage redessinés. Une caractéristique brevetée sur certains nouveaux modèles, et une option sur d'autres, était les frettes inclinées, qui correspondaient mieux à l'angle de la main du joueur. Deux instruments à double manche sont devenus des articles standard : le modèle 4080 basse/guitare et le modèle 362/12 6/12 cordes. Les basses Rickenbacker dominaient la production au cours des premières années de la décennie - dans de nombreux cercles, une basse Rick était la seule à posséder. Puis des groupes comme Tom Petty and the Heartbreakers et R.E.M. frapper comme leurs prédécesseurs des années 1960, en utilisant Rickenbacker 6 et 12 cordes. Comme le dit le proverbe, les modes entrent et sortent du style. Le style est toujours à la mode.

Aujourd'hui, la fabrication et la distribution des guitares et basses Rickenbacker sont regroupées dans RIC, le nom utilisé depuis F.C. Hall a pris sa retraite en septembre 1984 et John Hall, ainsi que sa première épouse Cindalee, sont devenus les seuls propriétaires de l'entreprise. RIC conserve l'esprit de la fabrication et de l'artisanat de première classe de guitares électriques d'avant 1965. En plus des guitares et basses nouvellement conçues, la société propose des rééditions fidèles des classiques joués par les Beatles et d'autres artistes célèbres. RIC a proposé des modèles exclusifs en édition limitée très réussis, approuvés par des acteurs aussi divers que Roger McGuinn, Pete Townshend, Tom Petty, Carl Wilson et John Kay. Les améliorations apportées à la construction et au contrôle de la qualité ont fait entrer les Rickenbackers dans l'ère moderne, une ère qui respecte les débuts de l'histoire de l'entreprise et se propose en même temps d'écrire de nouveaux chapitres. Des groupes comme Oasis, Pearl Jam, Radiohead, U2 et d'autres grands groupes d'aujourd'hui incluent des guitares Rickenbacker dans leur arsenal musical.

Un DJ a demandé un jour à George Harrison s'il aimait une guitare sur laquelle il griffonnait lors d'une interview à la radio. Harrison aurait rapidement répondu: "Bien sûr, c'est un Rickenbacker!" A la même question 65 ans après l'invention de l'électricité moderne, des milliers de guitaristes satisfaits diraient exactement la même chose.


L'héritage de l'Exposition universelle de 1964, 50 ans plus tard

1. Visioconférence
Les visiteurs du pavillon du système Bell ont été impressionnés par les démonstrations de la société&# x2019s Picturephones, qui ont permis aux appelants de se voir sur de petits écrans de télévision. Des décennies avant que FaceTime et Skype ne banalisent la vidéoconférence, le Picturephone expérimental de Bell était une innovation futuriste tout droit sortie des Jetsons. à la foire qui a époustouflé l'esprit des gens&# x2019s,&# x201D dit Joseph Tirella, auteur du nouveau livre Tomorrow-Land : The 1964-65 World&# x2019s Fair et la transformation de l'Amérique. “ C'était vraiment la seule technologie de grande envergure à la foire qui était sur place.”

2. Ford Mustang
La Mustang a fait ses débuts publics à la foire et s'est avérée si populaire que le constructeur automobile de Detroit a vendu 400 000 de son nouveau modèle, quatre fois ses prévisions, la première année. À &# x201CFor&# x2019s Magic Skyway,&# x201D fair-goers a grimpé à l'intérieur des cabriolets Mustang sans moteur et d'autres véhicules Ford qui ont été tirés lentement le long d'un tapis roulant pour un voyage dans le temps à l'ère jurassique sur un tour conçu et raconté par Walt Disney. « C'était un peu de marketing brillant », dit Tirella. Les visiteurs se sont assis dans cette confortable Mustang, ont fait un essai routier gratuit et ont vu de première main que toute la famille pouvait monter dans la voiture. Ford a vendu neuf millions de Mustang depuis la soirée de sortie du modèle à la foire mondiale, ce qui en fait l'une des automobiles les plus vendues de l'histoire américaine.

3. Téléphones à touches
Les visiteurs ont afflué vers le pavillon RCA pour apercevoir les nouveaux téléphones Touch-Tone de l'entreprise, qui comportaient des boutons-poussoirs au lieu de cadrans rotatifs. L'innovation promettait de réduire de moitié les temps de numérotation. Peu de temps après l'ouverture du salon, les compagnies de téléphone ont commencé à introduire le nouveau téléphone, et bien que les clients aient payé 1,90 $ par mois pour les modèles à boutons-poussoirs convoités, AT&T a signalé en 1965 qu'ils étaient un succès retentissant.

4. Disney Audio-Animatronics
En plus du Magic Skyway de Ford, Walt Disney Productions a conçu et créé trois autres attractions du salon : Pavillon et &# x201CGrands moments avec M. Lincoln&# x201D pour le pavillon de l'Illinois. Ces attractions mettaient en vedette des robots audio-animatroniques brevetés de Disney qui clignaient des yeux, souriaient et faisaient d'autres mouvements réalistes pendant qu'ils parlaient et chantaient. La version Disney de Lincoln est si réelle qu'elle a poussé un garçon de cinq ans à s'exclamer à son père : "Papa, je croyais que tu avais dit qu'il était mort !" Après la fermeture de la foire, l'emblématique & #x201CIt’s a Small World” et les autres manèges conçus par Disney ont été expédiés à Disneyland en Californie. &# x201CDisney n'avait pas de parc à thème sur la côte Est à l'époque, et il considérait la Foire mondiale comme un test de sa marque particulière de divertissement sur la côte Est,&# x201D Tirella dit. Le succès de Disney à New York a stimulé les perspectives de construction de Walt Disney World en Floride, y compris Epcot Center, que Tirella appelle une foire mondiale permanente.&# x201D

5. Gaufres belges
Désormais un incontournable du brunch, les gaufres belges étaient la sensation culinaire de la foire. Le jour de l'ouverture de la saison 1965, le New York Times a rapporté que les gaufres belges se vendaient comme des petits pains. que même les vendeurs libanais à la foire ont commencé à les vendre. &# x201CLa vérité est que les gaufres belges ont fait leurs débuts en Amérique à la foire mondiale de Seattle en 1962,&# x201D Tirella dit, “mais c'est à New York que la plupart des Américains les ont mangées pour la première fois.”

6. Des États-Unis multiculturels
Depuis que la Foire mondiale de 1964 s'est vu refuser l'accréditation par le Bureau des expositions internationales, des pays européens tels que la Grande-Bretagne, la France et l'Italie ont refusé de participer. Pour combler le vide, des puissances géopolitiques plus petites allant de la Thaïlande au Honduras en passant par le Maroc. Quinze républiques africaines, certaines nouvellement indépendantes des puissances coloniales européennes, ont également érigé des expositions. Tirella dit que la foire a non seulement présenté à des dizaines de millions d'Américains les langues, l'histoire et la nourriture de ces cultures plus inconnues, elle a également offert le premier aperçu du changement démographique à venir du pays qui serait précipité par la signature de l'Immigration de 1965 Act, qui a ouvert les États-Unis à des millions de personnes auparavant refusées par des quotas nationaux, le même mois que la clôture de la foire. « La foire reflétait un tout nouvel ordre mondial et elle montrait vraiment à quoi pouvait ressembler une Amérique multiculturelle », déclare Tirella. Cela n'est nulle part plus vrai que dans le Queens, l'arrondissement de New York qui accueillait le monde il y a 50 ans et qui est maintenant le comté le plus démographiquement diversifié d'Amérique.


VTT Bell modèle 65 - Historique

    Le nouvel avion qui s'est finalement matérialisé a été désigné sous le nom de P-63 Kingcobra. C'était le seul chasseur américain à commencer la production et à aller au combat après le début de la Seconde Guerre mondiale. (Le Grumman F7F Tigercat et le F8F Bearcat sont entrés en production après le début de la guerre, mais ils n'ont jamais vu de combat.) Alors que le P-63 ressemblait au P-39, c'était un avion plus gros et plus lourd. Contrairement à son cousin précédent, qui était à l'origine conçu comme un chasseur/intercepteur, le P-63 a été conçu dès le départ comme un chasseur-bombardier d'appui au sol.

    Le P-63 est issu du prototype XP-39E 1 et a conservé le train d'atterrissage tricycle de marque Bell ainsi que les portes de cockpit et le moteur de type automobile derrière le cockpit. Le canon de 37 mm qui tirait à travers le moyeu de l'hélice a été conservé ainsi que les deux mitrailleuses synchronisées de calibre .50 dans le nez et deux autres canons de calibre .50 situés dans des nacelles sous les ailes, similaires au P-39Q.

    Le 27 juin 1942, l'USAAF commanda deux prototypes XP-63A propulsés par un moteur Allison V-1710-47 de 1325 ch. 2 Un troisième prototype a été commandé sous la désignation XP-63B avec l'intention d'utiliser un moteur Packard/Merlin V-1650, mais le moteur Merlin n'a jamais été installé. D'autres changements de conception étaient : • Une nouvelle unité de queue a été installée. • Une grande hélice à quatre pales a remplacé l'hélice à trois pales utilisée sur le P-39. • Un capot plus grand a été incorporé pour un accès plus facile à l'armement du nez. • Un deuxième compresseur hydraulique monté à distance a été ajouté pour améliorer les performances du moteur Allison V-1710-47 suralimenté à un étage.

Un Bell P-63A-10E-BE Kingcobra.

    Le premier prototype du P-63 a volé le 7 décembre 1942, exactement un an après que Pearl Harbor et le chef pilote d'essai de Bell, Bob Stanley, n'aient pas hésité à le comparer au Supermarine Spitfire. 3 Les deux premiers prototypes ont été perdus en raison de pannes mécaniques. Un prototype a subi une panne de train d'atterrissage et le second a subi une panne de moteur en avalant une soupape. 4 Un moteur Allison V-1710-93 amélioré de 1 325 ch, avec une capacité d'urgence de guerre de 1 500 ch, a été installé sur le troisième prototype, à la place du Rolls-Royce Merlin qui avait été initialement prévu. Cela en a fait l'un des Kingcobras les plus rapides construits avec une vitesse maximale de 421 mph (678 km/h) à 24 100 pi (7 300 m). 5

    Les performances du XP-63A ont été jugées satisfaisantes et il a été mis en production en septembre 1942 avec des livraisons commençant en octobre 1943. Le P-63A avait une capacité de carburant interne de 100 gallons et était propulsé par un moteur Allison V-1710-93. L'armement se composait d'un canon de 37 mm qui tirait à travers le cône de nez, de deux mitrailleuses montées sur le nez de calibre .50 et de deux mitrailleuses de calibre .50 montées dans des pylônes sous les ailes. Tous les P-63A n'avaient pas de mitrailleuses montées sur le nez. Les P-63A-1 et -5 pouvaient accueillir un réservoir de largage ventral de 75 ou 175 gallons ou une bombe de 500 livres sous le fuselage. Les P-63A-6 avaient des racks installés à l'extérieur des canons d'aile pour accueillir deux bombes de 500 lb ou des réservoirs de largage d'aile. Les P-63A-10 pouvaient accueillir trois fusées air-sol sous chaque aile. Le poids de l'armure de protection utilisée pour la protection du sol est passé de 87 à 263 lb. sur le P-63A-10. Bell a produit 1 725 P-63A entre octobre 1943 et décembre 1944.

Le P-63C comportait un aileron ventral distinctif sous le fuselage.

    Cela a été suivi par le P-63C—le P-63B n'est jamais entré en production. Le P-63C comportait un aileron ventral distinctif sous le fuselage arrière. La capacité de carburant interne a été augmentée à 107 gallons et était propulsée par un moteur Allison V-1710-117 de 1 355 ch avec une cote d'urgence en temps de guerre de 1 800 ch utilisant l'injection d'eau. L'armement est resté inchangé et le poids de l'armure de protection est passé à 201 lb. Bell a produit 1 227 P-63C. Les P-63A et P63-C sont les modèles produits en plus grand nombre.

Un seul P-63D a été construit avec une verrière à bulles. C'était la version la plus rapide du P-63.

    En dépit d'être plus lourd, le P-63D était la version la plus rapide du P-63 atteignant 437 mph à 30 000 pieds. 6 L'aile a été allongée de 10 pouces et elle était propulsée par un moteur Allison V-1710-109 produisant 1 425 ch. Un changement majeur a été la suppression des portes de type automobile et l'installation d'un auvent à bulles. Les performances du P-63D le mettaient à égalité avec le P-51 Mustang et le P-47 Thunderbolt, mais il a été détruit lors des tests de plongée.

    Cela a été suivi par le P-63E qui était identique au modèle D, sauf qu'il est revenu à la verrière traditionnelle et aux portes de type automobile. Treize P-63E ont été achevés avec un contrat pour 2 930 avions supplémentaires, mais celui-ci a été annulé après le VJ-Day. Deux modèles P-63F ont été achevés et propulsés par un Allison V-1710-135 produisant 1 425 ch. Le modèle F avait un stabilisateur vertical et un gouvernail agrandis pour une meilleure stabilité longitudinale. Un P-63F a survécu à la guerre et réside maintenant dans la Commemorative Air Force.

Le P-63F comportait un stabilisateur vertical et un gouvernail agrandis. Le seul P-63F survivant appartient à la Commemorative Air Force sous le numéro d'enregistrement N6763.

    Le RP-63A était un avion-cible spécialement modifié sur lequel des balles frangibles étaient tirées pour entraîner les artilleurs de gros et moyens bombardiers tels que le Boeing B-17 et le North American B-25 dans le cadre d'un programme appelé "Opération Flipper." Les balles frangibles étaient fabriquées à partir d'un premier plastique appelé Bakélite qui s'est désintégré lors de l'impact contre l'avion lourdement blindé. L'armement et le blindage normal ont été retirés et un blindage externe a été installé pour protéger l'avion et le pilote. L'armure externe était de pouces Duralumin peau pesant plus de 1 500 livres. Une protection supplémentaire consistait en du verre pare-balles, des protections en acier sur les cheminées d'échappement, des grilles sur les prises d'air et des pales d'hélice creuses à paroi épaisse. La grande prise d'air dorsale distinctive du moteur derrière le cockpit a été supprimée et remplacée par un conduit à clapet. 7 Malgré les précautions prises, certains avions sont abattus et les pilotes doivent sauter. Aucun décès n'a été signalé à la suite de ces accidents. 8 Plus de 300 RP-63A ont été construits.

Le RP-63A était peint en orange vif et était un avion-cible spécialement modifié. La prise d'air dorsale du moteur derrière le cockpit a été supprimée et remplacée par un conduit à clapet.

    Les performances du P-63 étaient adéquates pour les combats de faible intensité et la majorité a été envoyée en Union soviétique. Ils ont été livrés via un axe Alaska/Sibérie dès leur sortie d'usine. L'un des itinéraires partait de l'usine de Niagara Falls jusqu'à Selfridge Field (Michigan) et jusqu'à Truax Field près de Madison (Wisconsin). Les P-63 ont été récupérés par (principalement) des femmes pilotes russes qui les ont transportés via Anchorage (Alaska) vers l'Union soviétique. Une autre route allait de Great Falls (Montana) à Fairbanks (Alaska) et en Sibérie. Une source indique qu'il y a eu 2 397 P-63A et C envoyés en URSS, dont seulement 21 ont été perdus en route et une autre source enregistre 2 456, dont 2 421 ont atteint leur destination.

    Ce qui a fait le succès des P-63 et P-39 en Russie, c'est que sur le front oriental, la plupart des combats aériens se sont déroulés à des altitudes inférieures à environ 15 000 pieds ou moins. En Europe, la situation était assez différente. La majorité des chasseurs américains ont été affectés à l'escorte des B-17 et B-24 à haute altitude lors de bombardements à longue distance au-dessus de l'Allemagne. Les chasseurs américains volaient souvent en couverture supérieure pour les escadrons de bombardiers à 30 000 pieds ou plus, de sorte que la plupart des combats aériens commençaient à haute altitude. Whereas in Russia, the distances travelled were much shorter and the Russian Air Force wasn t making the same type of long-distance, high-altitude bombing runs that the Americans and British were doing. Par exemple. The top scoring fighter of all time, Erich Hartmann scored most of his 352 victories in Russia. Luftwaffe pilots fought almost every day while flying defensive, short flights, on their own territory where four and even five missions per day on the Eastern Front were commonplace. Also, the Russian Yak-3 and La-5FN were very successful fighters that performed best at altitudes below 4,000 m. 9

    Free French forces obtained 300. The US Army Air Force never used the P-63 in combat, but some were used for fighter training. A total of 3,305 P-63s were produced.

Taper Number Built Remarks Engine
XP-63 2 Improved XP-39E laminar flow wing. Allison V-1710-47 engine, 1,325 hp.
XP-63A 2 Improved XP-63 bomb racks. Allison V-1710-93 engine, 1,325 hp.
P-63A 1,726 Prod. aircraft Blocks 1-10. Allison V-1710-93 engine, 1,325 hp.
Bell P-63A-1 Kingcobra (c/n) 42-68861 - 68910
Bell P-63A-5 Kingcobra (c/n) 42-68911 - 68930
Bell P-63A-6 Kingcobra (c/n) 42-68931 - 69060
Bell P-63A-7 Kingcobra (c/n) 42-69061 - 69210
Bell P-63A-8 Kingcobra (c/n) 42-69211 - 69410
Bell P-63A-9 Kingcobra (c/n) 42-69411 - 69860
Bell P-63A-10 Kingcobra (c/n) 42-69861 - 70685
RP-63A 100 Aerial target aircraft. Allison V-1710-93 engine, 1,325 hp.
P-63B 0 Improved XP-63A (canceled).
P-63C 1,227 Improved P-63A Allison V-1710-117 engine, 1,355 hp.
RP-63C 200 Improved RP-63A. Allison V-1710-117 engine, 1,355 hp.
P-63D 1 Bubble canopy. Allison V-1710-109 engine, 1,425 hp.
P-63E 13 Identical to P-63D except canopy new prop. Allison V-1710-109 engine, 1,425 hp.
P-63F 2 Enlarged fin and rudder. Allison V-1710-135 engine, 1,425 hp.
RP-63G 32 Aerial target aircraft 420 canceled. Allison V-1710-135 engine, 1,425 hp.
XP-63H 1 (cv) Converted P-63E. Allison V-1710-127 engine, 1,425 hp.

Caractéristiques:
Bell P-63 Kingcobra
Dimensions:
P-63A P-63C P-63D P-63E
Envergure : 38 ft 4 in (11.68 m) 38 ft 4 in (11.68 m) 39 ft 2 in (11.94 m) 39 ft 2 in (11.94 m)
Longueur: 32 ft 8 in (9.96 m) 32 ft 8 in (9.96 m) 32 ft 8 in (9.96 m) 32 ft 8 in (9.96 m)
Hauteur: 12 ft 7 in (3.84 m) 12 ft 7 in (3.84 m) 11 ft 2 in (3.40 m) 12 ft 9 in (3.89 m)
Poids :
Vide: 6,375 lb (2,892 kg) 6,800 lb (3,084 kg) 7,076 lb (3,210 kg) 7,300 lb (3,311 kg)
Max T/O: 10,500 lb (4,763 kg) 10,700 lb (4,854 kg) 11,100 lb (5,035 kg) 11,200 lb (5,080 kg)
Performance:
Vitesse maximum: 410 mph (660 km/h) at
25,000 ft (7,620 m)
410 mph (660 km/h) at
25,000 ft (7,620 m)
437 mph (703 km/h) at
30,000 ft (9,144 m)
410 mph (660 km/h) at
25,000 ft (7,620 m)
Service Ceiling: 43,000 ft (13,106 m) 38,600 ft (11,765 m) 39,000 ft (11,887 m)
Normal Range: 450 miles (724 km) 320 miles (515 km) 950 miles (1,529 km) 725 miles (1,167 km)
Max. Varier: 2,200 miles (3,541 km) 2,100 miles (3,380 km) 2,000 miles (3,219 km) 2,150 miles (3,460 km)
Centrale électrique:
One Allison V-1710-93
1,325 hp (988 kW)
V-12, liquid cooled engine.
One Allison V-1710-117
1,355 hp (1,010 kW)
V-12, liquid cooled engine.
One Allison V-1710-109
1,425 hp (1,062 kW)
V-12, liquid cooled engine.
One Allison V-1710-109
1,425 hp (1,062 kW)
V-12, liquid cooled engine.
Armement:
One 37 mm nose cannon,
four 0.50 caliber mg.,
(2 nose mg., 2 wing mg.)
500 lb (227 kg) bombs.
One 37 mm nose cannon,
four 0.50 caliber mg.,
(2 nose mg., 2 wing mg.)
500 lb (227 kg) bombs.
One 37 mm nose cannon,
four 0.50 caliber mg.,
(2 nose mg., 2 wing mg.)
One 37 mm nose cannon,
four 0.50 caliber mg.,
(2 nose mg., 2 wing mg.)

1. Enzo Angelucci and Peter Bowers.The American Fighter. Sparkford, England: Haynes Publishing Group, 1987. 51.
2. David Mondey. The Concise Guide to American Aircraft of World War II. New York: Smithmark Publishers, 1982. 17.
3. Alain J. Pelletier. Bell Aircraft Since 1935. Annapolis, Maryland: Naval Institute Press, 1992. 42-43.
4. Ibid.
5. Lloyd S. Jones. U.S. Fighters, Army - Air Force 1920s to 1980s. Fallbrook, California: Aero Publishers Inc., 1975. 169.
6. Alain J. Pelletier. 44.
7. Enzo Angelucci and Peter Bowers. 52.
8. Ivan Hickman. Operation Pinball, The USAAF s Secret Aerial Gunnery Program in WW II. Osceola, Wisconsin: Motorbooks International, 1990. 79-86.
9. Vaclav Nemecek. Soviet Aircraft from 1918. Great Britain: Key Publishing Ltd., Nemecek & Schoenmaker, 1986. 58.

Howard Mingos, ed. The Aircraft Year Book for 1942. New York: Aeronautical Chamber of Commerce of America, Inc., 1942.
Dmitriy Loza. Attack of the Airacobras, Soviet Aces, American P-39s, and the War Against Germany. Lawrence, Kansas: University Press of Kansas, 2002.
   

Larry Dwyer. © Le musée en ligne de l'histoire de l'aviation. Tous les droits sont réservés.
Created November 8, 2009. Updated October 10, 2013.


OUR STORY

The first Yamaha motorized product was the YA-1 Motorcycle (125cc, 2-stroke, single-cylinder, street bike). Nicknamed “The Red Dragonfly,” it was produced and sold in Japan. The brand new YA-1 won the first two races it entered that year.

The first Yamaha motorized product was the YA-1 Motorcycle (125cc, 2-stroke, single-cylinder, street bike). Nicknamed “The Red Dragonfly,” it was produced and sold in Japan. The brand new YA-1 won the first two races it entered that year.

The YD1 Motorcycle

The first Yamaha Motorcycles sold in the USA were imported by Cooper Motors, an independent distributor. The models were the YD1 (250cc, 2-stroke, twin cylinder, streetbike) and MF-1 (50cc, 2-stroke, single cylinder, streetbike, step-through).

Yamaha enters the world of international racing by competing in the Catalina Grand Prix in California, In this first attempt against the world’s seasoned racing machines, Yamaha placed an impressive 6th place. This race marked the first time a Japanese motorcycle raced in the U.S.

The first Yamaha Motorcycles sold in the USA were imported by Cooper Motors, an independent distributor. The models were the YD1 (250cc, 2-stroke, twin cylinder, streetbike) and MF-1 (50cc, 2-stroke, single cylinder, streetbike, step-through).

Yamaha enters the world of international racing by competing in the Catalina Grand Prix in California, In this first attempt against the world’s seasoned racing machines, Yamaha placed an impressive 6th place. This race marked the first time a Japanese motorcycle raced in the U.S.

Yamaha's First Outboard Motor

Yamaha introduces its first Outboard Motor, the P-7, for the Japanese market. It was soon replaced by the more sophisticated and compact P-3 model. Both featured distinctive, bright yellow cowlings.

Yamaha International Corporation began selling motorcycles in the USA as well as Yamaha’s legendary musical instruments.

Yamaha introduces its first Outboard Motor, the P-7, for the Japanese market. It was soon replaced by the more sophisticated and compact P-3 model. Both featured distinctive, bright yellow cowlings.

Yamaha International Corporation began selling motorcycles in the USA as well as Yamaha’s legendary musical instruments.

World Grand Prix, RND 3

Yamaha’s first appearance in World GP road racing at Round 3, the France GP. Took 6th place in World GP 250cc class at round 4, the Isle of Man TT Race in Britain.

Yamaha’s first appearance in World GP road racing at Round 3, the France GP. Took 6th place in World GP 250cc class at round 4, the Isle of Man TT Race in Britain.

Yamaha Collaborates with Toyota

Yamaha collaborates with Toyota to develop and manufacture the Toyota 2000GT sports car. A modified convertible 2000GT was featured in the 1967 James Bond movie “You Only Live Twice.”

Yamaha wins its first 250cc class victory at the Daytona Grand Prix.

Yamaha collaborates with Toyota to develop and manufacture the Toyota 2000GT sports car. A modified convertible 2000GT was featured in the 1967 James Bond movie “You Only Live Twice.”

Yamaha wins its first 250cc class victory at the Daytona Grand Prix.

Yamalube Brand is Introduced

Yamaha introduces the now iconic Yamalube brand of oils and lubricants. The Yamalube commitment to high quality and performance is now recognized around the world.

Yamaha introduces the now iconic Yamalube brand of oils and lubricants. The Yamalube commitment to high quality and performance is now recognized around the world.

Yamaha's First Snowmobile

Yamaha's first Snowmobile, the SL350 (2-stroke, twin cylinder), is introduced. This was the first snowmobile with slide-valve carburetors.

The DT-1 Enduro is introduced. The world's first dual-purpose motorcycle had on & off-road capability. Its impact on Motorcycling in the USA was enormous.

Yamaha's first Snowmobile, the SL350 (2-stroke, twin cylinder), is introduced. This was the first snowmobile with slide-valve carburetors.

The DT-1 Enduro is introduced. The world's first dual-purpose motorcycle had on & off-road capability. Its impact on Motorcycling in the USA was enormous.

Yamaha’s first 4-stroke motorcycle

Yamaha’s first 4-stroke motorcycle model, the XS-1 (650cc vertical twin) is introduced. Production of XS650 models would continue through the 1983 model year, and the bike is favored today by customizers.

Yamaha’s first 4-stroke motorcycle model, the XS-1 (650cc vertical twin) is introduced. Production of XS650 models would continue through the 1983 model year, and the bike is favored today by customizers.

Daytona 200 Victory

Yamaha wins its first Daytona 200 and would go on to be unbeatable for more than a decade.

Yamaha wins its first Daytona 200 and would go on to be unbeatable for more than a decade.

The SR433

The SR433, a purpose-built racer, was offered in 1972 and 1973.

Yamaha continues expansion into new markets by introducing Generators.

The SR433, a purpose-built racer, was offered in 1972 and 1973.

Yamaha continues expansion into new markets by introducing Generators.

YZ Monocross Beginnings

Yamaha pioneers the very first single-shock, production motocross bikes. This was the beginning of the YZ Monocross machines that changed motocross forever.

Yamaha pioneers the very first single-shock, production motocross bikes. This was the beginning of the YZ Monocross machines that changed motocross forever.

The SRX440 Snowmobile

The legendary SRX440 snowmobile hits the market and quickly catapults Yamaha to the forefront of the snowmobile racing scene.

The legendary SRX440 snowmobile hits the market and quickly catapults Yamaha to the forefront of the snowmobile racing scene.

Yamaha Motor Corporation, U.S.A. is founded

Yamaha Motor Corporation, U.S.A. is founded to better fulfill the needs of the American market and establish a separate identity (from music & electronics) for Yamaha motorized products.

Yamaha Motor Corporation, U.S.A. is founded to better fulfill the needs of the American market and establish a separate identity (from music & electronics) for Yamaha motorized products.

Golf Cars are introduced in the USA

Golf Cars were introduced in the USA with the G1 gas model.

The XS1100 motorcycle (four cylinder, shaft drive) is introduced.

XS650 Special is introduced. This was the first production Cruiser built by a Japanese manufacturer.

Kenny Roberts became the first American to win a Grand Prix motorcycle racing world championship, aboard his iconic yellow-and-black 500cc Yamaha

Golf Cars were introduced in the USA with the G1 gas model.

The XS1100 motorcycle (four cylinder, shaft drive) is introduced.

XS650 Special is introduced. This was the first production Cruiser built by a Japanese manufacturer.

Kenny Roberts became the first American to win a Grand Prix motorcycle racing world championship, aboard his iconic yellow-and-black 500cc Yamaha

Yamaha Develops YICS

YICS (Yamaha Induction Control System), a fuel-saving engine system, is developed for 4-stroke engines.

YICS (Yamaha Induction Control System), a fuel-saving engine system, is developed for 4-stroke engines.

Cypress, CA

The new Yamaha Motor Corporation, U.S.A. corporate office is opened in Cypress, California.

The first Yamaha 3-wheel ATV is sold in USA… the Tri-Moto (YT125).

The G1-E electric-powered Golf Car model is introduced.

The new Yamaha Motor Corporation, U.S.A. corporate office is opened in Cypress, California.

The first Yamaha 3-wheel ATV is sold in USA… the Tri-Moto (YT125).

The G1-E electric-powered Golf Car model is introduced.

The Virago 750 Cruiser

Yamaha’s first air-cooled, V-twin cruiser, the Virago 750, was introduced.

Yamaha’s first air-cooled, V-twin cruiser, the Virago 750, was introduced.

The FZ750 motorcycle

The first production 5-valve per cylinder engine is introduced on the 4-cylinder, DOHC, FZ750 motorcycle.

Yamaha’s first 4-wheel ATV, the YFM200 “Moto-4”, is introduced in the USA.

The Phazer snowmobile is introduced. Innovative design, light in weight and nimble handling character made this model one of the most popular for several years.

Yamaha begins marketing Outboard Motors in the USA.

The first production 5-valve per cylinder engine is introduced on the 4-cylinder, DOHC, FZ750 motorcycle.

Yamaha’s first 4-wheel ATV, the YFM200 “Moto-4”, is introduced in the USA.

The Phazer snowmobile is introduced. Innovative design, light in weight and nimble handling character made this model one of the most popular for several years.

Yamaha begins marketing Outboard Motors in the USA.

The V-Max 1200 Musclebike

The V-Max 1200 musclebike hits the streets. The 4-cylinder V4 includes “V-Boost,” a butterfly valve technology that opens at higher rpm to feed each cylinder from two carburetors for extra power.

The V-Max 1200 musclebike hits the streets. The 4-cylinder V4 includes “V-Boost,” a butterfly valve technology that opens at higher rpm to feed each cylinder from two carburetors for extra power.

Newnan, GA

Yamaha Motor Manufacturing Corporation of America is founded in Newnan, Georgia.

Yamaha Motor Manufacturing Corporation of America is founded in Newnan, Georgia.

Yamaha introduces personal watercraft

The sit-down WaveRunner and the stand-up WaveJammer Water Vehicles. The WaveRunner is the model that created today's PWC market.

A new exhaust system for 4-stroke engines, “EXUP,” is developed to provide higher horsepower output throughout an engine's powerband.

The venerable TW200 is introduced. This practical, do it all dual purpose motorcycle is still a favorite today, making it Yamaha’s longest running model sold in the U.S. More trivia? The TW200 is the first motorcycle ever to be ridden to the North Pole, by Shinji Kazama in 1987.

The Banshee ATV is introduced. Featuring the 2-cylinder, 2-stroke engine originally from the RZ350 street bike, there was nothing like it on the dunes. Although it’s been discontinued in the U.S. for over a decade, it still enjoys a cult following to this day.

Yamaha Motor Manufacturing Company begins Golf Car and Water Vehicle production for U.S. and overseas markets.

The sit-down WaveRunner and the stand-up WaveJammer Water Vehicles. The WaveRunner is the model that created today's PWC market.

A new exhaust system for 4-stroke engines, “EXUP,” is developed to provide higher horsepower output throughout an engine's powerband.


The 1951 Cadillac Series 61 Sedan

The 1955 Chevrolet Collector Car Popularity and Values

Nostalgia is one big reason that the second generation Chevrolet Bel Air’s are some of the most popular with collectors. Many of these owners are people who grew up during the 1950’s. Some will also tell you that they believe that automobiles in general were made better during that era. Many old cars, including the 1955 Chevy, were bigger and had bigger engines. This is a big plus for collectors.

The 55 Chevy’s small rear fin

As far as design goes, most automobiles produced during the 1950’s have very distinctive. styling. Today, many automobile models look visually the same as their competitors. In many cases today styling takes a back seat to fuel economy. The decade of the 50’s, before safety regulations and emission controls were mandated, was an era of very creative design innovation by some top stylists, such as Harley Earl and Virgil Exner to name just a few, and as a result most people can identify a 1950’s brand automobile by simply looking at the car from a distance.

As of this writing, top valuations for the 1955 Chevy Bel Air ranges from about $25,000 to $95,000. This is for a professionally restored model. The much higher valued Bel Air would typically be the two door convertible.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


Bell Model 65 ATV - History

For Zero Turn Mowers, Push Mowers, Trimmers, Chainsaws, Blowers, Generators and other Outdoor Power Equipment, Please see our Local Store Please note: Whole Good Power Equipment is for Local Pickup and Delivery Only and we will not ship them.


Pats Small Engine Plus has all your outdoor power equipment and replacement parts needs. Specializing in Small Engine Repair Parts and Lawn Mower Parts from OEM brands like Briggs and Stratton, Dixon, Echo, Honda, Hustler, Kawasaki, Kohler, MTD, Murray, Poulan, Tecumseh and Toro. Whether it's Aftermarket or Original Equipment Parts we have over 23 different OEM Lines and hundreds of Aftermarket manufacturers to choose from. With our great prices, and large inventory, we are certain we will be the last and only place you will need to visit for your outdoor power equipment and small engine repair part needs. Plus enjoy our flat rate $7.95 shipping for your complete order and additional discounts for larger orders.


Revolution: The First 2000 Years of Computing

Discover our permanent collection on exhibit in Revolution: The First 2000 Years of Computing . Explore over 1,100 objects while hearing firsthand accounts from the innovators who set the computer revolution in motion.

Selling the Computer Revolution

Explore the visual language of innovative technologies and leading companies in this collection of marketing brochures and advertisements from 1948 to 1988.

Fairchild Patent Notebooks

The Fairchild patent and laboratory notebooks date from 1957 to 1980. They include the work of legends like Gordon Moore and Robert Noyce that revolutionized microelectronics and drove the explosive growth of Silicon Valley.

National Venture Capital Association (NVCA) and Venture Forward Oral Histories

Study the firsthand accounts of venture capital pioneers and luminaries in the NVCA-Venture Forward Oral History Collection, a rich set of transcripts that have been compiled over the past 15 years by the NVCA.


Voir la vidéo: vtt lapierre AM session corbère les cabanes