Cuirassés de la classe Wittelsbach

Cuirassés de la classe Wittelsbach



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cuirassés de la classe Wittelsbach

La classe Wittelsbach de cuirassés pré-dreadnought était importante en tant que premier de ces navires à être construit en vertu du First Naval Act de 1898. Ils étaient généralement similaires à la classe Kaiser précédente, transportant exactement le même armement et ayant des capacités très similaires. Comme la classe Kaiser, ils emportaient des canons principaux relativement légers et un grand nombre de canons secondaires relativement lourds.

Le plus grand changement a été dans la disposition des canons secondaires de 5,9 pouces. Sur la classe Kaiser, ils étaient répartis assez uniformément de chaque côté du navire, mais sur la classe Wittelsbach, sept des neuf canons de chaque côté étaient concentrés dans une position centrale, semblable aux citadelles centrales vues sur les croiseurs allemands contemporains. Les deux canons restants de chaque côté étaient à côté de la tourelle avant.

Les cinq cuirassés de la classe Wittelsbach sont mobilisés en août 1914 pour former la 4e escadrille de la flotte de haute mer. En 1916, ils étaient clairement obsolètes et ont été retirés et désarmés. Ils ont ensuite été utilisés comme navires-écoles. Plus tard Mecklembourg est devenu un navire-prison, tandis que Schwaben et Wittelsbach a eu une courte carrière en tant que navires de dépôt pour les dragueurs de mines de type F.

Zähringen survécu le plus longtemps. En 1926-7, il fut converti en navire cible radiocommandé. En 1944, il est coulé par la RAF à Gdynia (alors nommé Gotenhafen).

Déplacement

12 596 tonnes

Vitesse de pointe

17,5 nœuds

Longueur

416 pieds

Armement

Quatre canons de 240 mm/ 9,4 pouces
Dix-huit canons de 150 mm/ 5,9 pouces
Douze canons de 88 mm/3,5 pouces
Douze mitrailleuses
Six tubes lance-torpilles de 450 mm/ 17,7 pouces

Complément d'équipage

683

Lancé

1900-1901

Complété

1902-1904

Navires en classe

SMS Wittelsbach
SMS mouiller
SMS Zähringen
SMS Schwaben
SMS Mecklembourg

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale


Cuirassé pré-Dreadnought de classe Wittelsbach 05/10/2016

Les cuirassés de la classe Wittelsbach étaient un groupe de cinq cuirassés pré-dreadnought de la Kaiserliche Marine allemande (Marine impériale). Ce furent les premiers cuirassés produits en vertu de la loi sur la marine de 1898. La classe était composée du navire de tête Wettin, Zähringen, Schwaben et Mecklenburg. Les cinq navires ont été construits entre 1899 et 1900 et terminés en 1904. Les navires de la classe Wittelsbach étaient similaires en apparence à leurs prédécesseurs de la classe Kaiser Friedrich III, cependant, ils avaient un pont principal affleurant, par opposition au pont inférieur. plage arrière de la classe Kaiser Friedrich, et avait une ceinture de blindage plus étendue. Leur armement était presque identique, bien que plus efficacement agencé.

Les navires ont été mis en service dans la flotte allemande entre 1902 et 1904, où ils ont rejoint l'escadron I de la flotte de combat. Ils ont été rapidement rendus obsolètes par le lancement du HMS Dreadnought en 1906. Au début de la Première Guerre mondiale en 1914, ils n'étaient plus aptes au service de première ligne, bien qu'ils aient vu un service limité dans la mer Baltique contre la marine russe. En 1916, les cinq navires ont été désarmés et employés dans des rôles secondaires. Wittelsbach, Wettin et Schwaben sont devenus des navires-écoles, le Mecklenburg a été utilisé comme navire-prison et plus tard comme caserne flottante, et le Zähringen est devenu un navire cible. Tous les navires à l'exception du Zähringen ont été démolis en 1921-1922. Le Zähringen a été reconstruit en tant que navire cible radiocommandé au milieu des années 1920. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été gravement endommagé lors d'un bombardement en 1944 et sabordé dans les derniers jours de la guerre. Elle a finalement été démantelée in situ en 1949-1950.

Le fichier contient tous les sons et fichiers pcx. Le modèle n'est pas ma propre création. Wyrmshadow a fourni les fichiers d'animation et Ares de Borg a fait les sons. J'ai simplement assemblé les pièces et nettoyé le modèle pour CivIII et ajouté quelques pièces de simulation. Un grand merci à tous ceux qui ont aidé !


Contenu

Après l'allemand Kaiserliche Marine (Marine impériale) a ordonné les quatre Brandebourg-cuirassés de classe en 1889, une combinaison de contraintes budgétaires, d'opposition dans le Reichstag (Diète impériale), et l'absence d'un plan de flotte cohérent a retardé l'acquisition d'autres cuirassés. Le secrétaire de la Reichsmarineamt (Bureau de la Marine impériale), Vice-amiral (Vam-Vice-amiral) Friedrich von Hollmann a lutté - finalement avec succès - au début et au milieu des années 1890 pour obtenir l'approbation parlementaire pour les trois premiers Kaiser Frédéric III-cuirassés de classe. En juin 1897, Hollmann est remplacé par Konteramiral (KAdm-Le contre-amiral) Alfred von Tirpitz, qui a rapidement proposé et obtenu l'approbation de la première loi navale au début de 1898. La loi autorisait les deux derniers navires de la classe, ainsi que les cinq navires de la Wittelsbach classe, [1] la première classe de cuirassé construite sous le mandat de Tirpitz. Les Wittelsbachs étaient globalement similaires aux Kaiser Friedrichs, portant le même armement mais avec une disposition de blindage plus complète. [2] [3]

Wittelsbach mesurait 126,8 m (416 pi 0 po) de long et avait un faisceau de 22,8 m (74 pi 10 po) et un tirant d'eau de 7,95 m (26 pi 1 po) vers l'avant. Il a déplacé 11 774 t (11 588 tonnes longues) comme prévu et jusqu'à 12 798 t (12 596 tonnes longues) à pleine charge. [4] Contrairement à ses navires jumeaux, Wittelsbach a été complété par des provisions pour l'état-major d'un commandant d'escadron, y compris un pont plus grand. [5] Le navire était propulsé par trois moteurs à triple expansion verticaux à 3 cylindres qui entraînaient trois vis. La vapeur était fournie par six chaudières cylindriques et six chaudières à tubes d'eau, toutes alimentées au charbon. Wittelsbach Le groupe motopropulseur était évalué à 14 000 chevaux métriques (13 808 ihp 10 297 kW), ce qui générait une vitesse de pointe de 18 nœuds (33 km/h 21 mph). Le navire avait un rayon de croisière de 5 000 milles marins (9 300 km 5 800 mi) à une vitesse de 10 nœuds (19 km/h 12 mph). Elle avait un équipage de 30 officiers et 650 hommes de troupe. [6]

Wittelsbach L'armement consistait en une batterie principale de quatre canons SK L/40 de 24 cm (9,4 pouces) dans des tourelles doubles, [un] un à l'avant et un à l'arrière de la superstructure centrale. Son armement secondaire se composait de dix-huit canons SK L/40 de 15 cm (5,9 pouces) et de douze canons à tir rapide SK L/30 de 8,8 cm (3,45 pouces). La suite d'armement était complétée par six tubes lance-torpilles de 45 cm (17,7 pouces), tous montés sur des supports pivotants au-dessus de l'eau. [4] Le navire était protégé par une plaque de blindage Krupp. Sa ceinture blindée mesurait 225 millimètres (8,9 pouces) d'épaisseur dans la citadelle centrale qui protégeait ses magasins et espaces de machines, et le pont avait une épaisseur de 50 mm (2 pouces). Les tourelles de la batterie principale avaient 250 mm (9,8 in) de blindage. [4]

Construction jusqu'en 1905 Modifier

Wittelsbach ' s quille a été posée le 30 septembre 1899 à la Kaiserliche Werft (Imperial Shipyard) à Wilhelmshaven, répertorié sous le numéro de construction 25. Il a été commandé sous le nom de contrat "C", en tant que nouvelle unité pour la flotte. [4] [5] Wittelsbach a été lancé le 3 juillet 1900, en présence du Kaiser Wilhelm II Rupprecht, prince héritier de Bavière, de la maison de Wittelsbach, a prononcé un discours lors de sa cérémonie de lancement. L'achèvement du navire a été retardé en raison d'une collision avec l'ironclad Bade, qui a accidentellement percuté Wittelsbach en juillet 1902 alors qu'elle s'aménageait. Elle a été commandée le 15 octobre 1902, et a commencé par la suite des essais en mer, qui ont été achevés en décembre. Une fois les essais terminés, Wittelsbach a été transféré de Wilhelmshaven à Kiel dans la mer Baltique, mais il s'est échoué dans le Grand Belt dans un épais brouillard le 13 décembre. L'équipage a tenté de libérer le navire en supprimant les magasins pour l'alléger, et le cuirassé Kaiser Karl der Grosse et le croiseur cuirassé Prinz Heinrich tenté de le dégager sans succès, avant que des remorqueurs supplémentaires et d'autres navires n'arrivent pour tirer Wittelsbach gratuit le 20 décembre. Après son arrivée à Kiel, elle est entrée Kaiserliche Werft Kiel pour les réparations. [5]

Le 1er mars 1903, il devient le vaisseau amiral de KAdm Gustav Schmidt, le commandant adjoint de l'Escadron I. [5] Cette année-là, l'escadron était occupé par la routine normale de temps de paix d'entraînement individuel et d'unité, y compris une croisière d'entraînement dans la Baltique, suivie d'un voyage en Espagne qui a duré du 7 mai au 10 juin. En juillet, elle s'est embarquée sur la croisière annuelle en Norvège avec le reste de l'escadron. Les manœuvres d'automne consistaient en un exercice de blocus en mer du Nord, une croisière de toute la flotte d'abord dans les eaux norvégiennes, puis vers Kiel début septembre, et enfin une simulation d'attaque sur Kiel. Les exercices se sont terminés le 12 septembre. Le programme d'entraînement de l'année s'est terminé par une croisière dans l'est de la Baltique qui a débuté le 23 novembre et une croisière dans le Skagerrak qui a débuté le 1er décembre. [8] Wittelsbach et l'escadron I a participé à un exercice dans le Skagerrak du 11 au 21 janvier 1904. D'autres exercices d'escadron ont suivi du 8 au 17 mars, et un exercice de flotte majeur a eu lieu en mer du Nord en mai. En juillet, le I Squadron et le I Scouting Group ont visité la Grande-Bretagne, y compris un arrêt à Plymouth le 10 juillet. La flotte allemande est partie le 13 juillet, à destination de l'escadron néerlandais I ancré à Vlissingen le lendemain. Là, les navires ont été visités par la reine Wilhelmine. L'escadron I est resté à Vlissingen jusqu'au 20 juillet, date à laquelle ils sont partis pour une croisière dans le nord de la mer du Nord avec le reste de la flotte. L'escadron s'est arrêté à Molde, en Norvège, le 29 juillet, tandis que les autres unités se sont rendues dans d'autres ports. [9]

La flotte se rassembla le 6 août et retourna à Kiel, où elle mena une simulation d'attaque sur le port le 12 août. Au cours de sa croisière en mer du Nord, la flotte a expérimenté la télégraphie sans fil à grande échelle et des projecteurs de nuit pour les signaux de communication et de reconnaissance. Immédiatement après son retour à Kiel, la flotte a commencé les préparatifs pour les manœuvres d'automne, qui ont commencé le 29 août dans la Baltique. La flotte s'est déplacée vers la mer du Nord le 3 septembre, où elle a participé à une importante opération de débarquement, après quoi les navires ont emmené les troupes au sol du IX Corps qui avaient participé aux exercices à Altona pour un défilé pour Guillaume II. Les navires ont ensuite mené leur propre défilé pour le Kaiser au large de Helgoland le 6 septembre. Trois jours plus tard, la flotte retourna dans la Baltique via le canal Kaiser Wilhelm, où elle participa à d'autres opérations de débarquement avec le IX Corps et le Guards Corps. Le 15 septembre, les manœuvres prennent fin. [dix] Wittelsbach est devenu le navire amiral de l'escadron le 1er octobre, battant pavillon de KAdm Friedrich von Baudissin. L'Escadron I a effectué sa croisière d'entraînement hivernale, cette fois dans l'est de la Baltique, du 22 novembre au 2 décembre. [11]

1905-1914 Modifier

Wittelsbach a participé à deux croisières d'entraînement avec l'escadron I du 9 au 19 janvier et du 27 février au 16 mars 1905. L'entraînement individuel et en escadron a suivi, en mettant l'accent sur les exercices d'artillerie. Le 12 juillet, la flotte a commencé un important exercice d'entraînement en mer du Nord. La flotte a ensuite traversé le Kattegat et s'est arrêtée à Copenhague et Stockholm. La croisière d'été s'est terminée le 9 août, bien que les manœuvres d'automne qui auraient normalement dû commencer peu de temps après aient été retardées par une visite de la flotte britannique de la Manche ce mois-là. La flotte britannique s'est arrêtée à Dantzig, Swinemünde et Flensburg, où elle a été accueillie par des unités de la marine allemande Wittelsbach et la flotte allemande principale a été ancrée à Swinemünde pour l'occasion. Politiquement, la visite a été mise à rude épreuve par le développement de la course aux armements navals anglo-allemands. À la suite de la visite britannique, les manœuvres d'automne 1905 ont été considérablement raccourcies, du 6 au 13 septembre, et consistaient uniquement en des exercices en mer du Nord. Le premier exercice supposait un blocus naval dans la baie allemande, et le second envisageait une flotte hostile tentant de forcer les défenses de l'Elbe. [12] [13] En septembre, Kapitän zur See Maximilian von Spee, qui allait commander l'Escadron d'Asie de l'Est au début de la Première Guerre mondiale, a pris le commandement du navire. [14] [15]

En octobre, l'escadron I est parti en croisière dans la Baltique. Début décembre, les escadrons I et II ont effectué leur croisière hivernale régulière, cette fois à Dantzig, où ils sont arrivés le 12 décembre. Pendant le voyage de retour à Kiel, la flotte a mené des exercices tactiques. La flotte a entrepris un programme d'entraînement plus lourd en 1906 que les années précédentes. Les navires ont été occupés à des exercices individuels, de division et d'escadron tout au long du mois d'avril. À partir du 13 mai, d'importants exercices de flotte ont eu lieu en mer du Nord et ont duré jusqu'au 8 juin avec une croisière autour du Skagen dans la Baltique. [16] La flotte a commencé sa croisière d'été habituelle en Norvège à la mi-juillet. La flotte était présente pour l'anniversaire du roi norvégien Haakon VII le 3 août. Les navires allemands partirent le lendemain pour Helgoland, pour participer aux exercices qui y étaient menés. La flotte était de retour à Kiel le 15 août, où les préparatifs pour les manœuvres d'automne ont commencé. Du 22 au 24 août, la flotte a participé à des exercices de débarquement dans la baie d'Eckernförde à l'extérieur de Kiel. Les manœuvres ont été interrompues du 31 août au 3 septembre lorsque la flotte a accueilli des navires du Danemark et de la Suède, ainsi qu'une escadre russe du 3 au 9 septembre à Kiel. [17] Les manœuvres reprennent le 8 septembre et durent encore cinq jours. [18]

Le navire a participé à la croisière hivernale sans incident dans le Kattegat et le Skagerrak du 8 au 16 décembre. Le premier trimestre de 1907 a suivi le modèle précédent et, le 16 février, la flotte de combat active a été rebaptisée flotte de haute mer. De fin mai à début juin, la flotte a effectué sa croisière estivale en mer du Nord, regagnant la Baltique via le Kattegat. Cela a été suivi par la croisière régulière vers la Norvège du 12 juillet au 10 août. Au cours des manœuvres d'automne, qui ont duré du 26 août au 6 septembre, la flotte a mené des exercices de débarquement dans le nord du Schleswig avec le IX Corps. La croisière d'entraînement hivernale s'est déroulée dans le Kattegat du 22 au 30 novembre. En mai 1908, la flotte a effectué une grande croisière dans l'Atlantique au lieu de son voyage normal en mer du Nord, qui comprenait une escale à Horta aux Açores. La flotte est revenue à Kiel le 13 août pour se préparer aux manœuvres d'automne, qui ont duré du 27 août au 7 septembre. Des exercices de division dans la Baltique ont immédiatement suivi du 7 au 13 septembre. [19] Après la fin des manœuvres, Wittelsbach a été relevé en tant que navire amiral de l'escadron par le nouveau cuirassé Hanovre et est devenu le vaisseau amiral du commandant adjoint. [20]

Wittelsbach a été remplacé en tant que navire amiral de commandement adjoint le 20 septembre 1910, encore une fois par Hanovre, pour le déclassement. Son équipage a été envoyé à l'homme le dreadnought nouvellement commandé Posen. [20] [21] Après un an de réserve, Wittelsbach a été réactivé le 16 octobre 1911 pour remplacer le cuirassé Brandebourg dans la division de réserve de la mer du Nord. Du 31 mars au 28 avril 1912, il a opéré avec l'escadron d'entraînement et, le 9 mai, est retourné à la division de réserve, cette fois en relève du cuirassé. Kaiser Guillaume II. Elle a participé aux manœuvres annuelles de la flotte cette année-là en tant que navire amiral du IIIe Escadron, alors commandée par Vam Max Rollmann. Wittelsbach est revenu pour un autre passage dans l'escadron d'entraînement du 30 mars au 21 avril 1913. Guillaume II a commandé une statue de Frithjof qu'il a donnée à la Norvège Wittelsbach a été utilisé pour transporter la statue, partant de Kiel le 5 juillet et arrivant à Balholmen deux jours plus tard. Le navire était de retour en Allemagne à temps pour les manœuvres de la flotte en août, où il a été affecté à la V Division du III Escadron. Après l'achèvement des manœuvres, elle est retournée à la division de réserve. [22]

Première Guerre mondiale Modifier

Au début de la Première Guerre mondiale, Wittelsbach a été mobilisé dans le cadre du IV Battle Squadron, sous le commandement de Vam Ehrhard Schmidt [23] elle a servi de navire amiral de l'escadron, qui comprenait également ses quatre navires jumeaux et les cuirassés Alsace et Brunswick. Le 26 août 1914, les navires ont été envoyés pour sauver le croiseur léger échoué Magdebourg, qui s'était échoué au large d'Odensholm dans l'est de la Baltique, mais le 28 août, l'équipage du navire avait été contraint de faire exploser des explosifs pour détruire Magdebourg avant l'arrivée des secours. Par conséquent, Wittelsbach et le reste de l'escadron retourna à Bornholm ce jour-là. [24] À partir du 3 septembre, le IV Squadron, assisté du croiseur cuirassé Blücher, a effectué un balayage dans la Baltique. L'opération a duré jusqu'au 9 septembre et n'a pas réussi à amener les unités navales russes au combat. [25]

Deux jours plus tard, les navires ont été transférés en mer du Nord, mais n'y sont restés que brièvement, retournant à la Baltique le 20 septembre. Du 22 au 26 septembre, l'escadron a participé à un balayage dans l'est de la Baltique dans une tentative infructueuse de trouver et de détruire des navires de guerre russes. [24] Du 4 décembre 1914 au 2 avril 1915, les navires du IVe Escadron sont chargés de la défense côtière le long de la côte allemande de la mer du Nord contre les incursions de la Royal Navy britannique. Le 3 avril, Wittelsbach est entré en cale sèche à Kiel pour un entretien périodique, avant de mener des exercices d'entraînement dans l'ouest de la Baltique avec les autres navires de la VII Division du IV Squadron, qui comprenaient mouiller, Schwaben, et Mecklembourg. [26]

L'armée allemande a demandé une assistance navale pour sa campagne contre la Russie. Le prince Heinrich, commandant de toutes les forces navales de la Baltique, a mis la VIIe division, le IVe groupe de reconnaissance et les torpilleurs de la flotte baltique à disposition pour l'opération. [26] Le 6 mai, les navires de l'Escadron IV ont été chargés de fournir un soutien à l'assaut de Libau. Wittelsbach et les autres navires étaient stationnés au large de Gotland pour intercepter tous les croiseurs russes qui pourraient tenter d'intervenir dans les débarquements, les Russes ne l'ont pas fait. [27] Après que les croiseurs du IV Scouting Group ont rencontré des croiseurs russes au large de Gotland, les navires de la VII Division se sont déployés, avec un troisième entonnoir factice érigé pour les déguiser en les plus puissants. Brunswick-cuirassés de classe—avec le croiseur Dantzig. Les navires avancèrent jusqu'à l'île d'Utö le 9 mai et jusqu'à Kopparstenarna le lendemain, mais les croiseurs russes s'étaient alors retirés. [26] Plus tard dans la journée, les sous-marins britanniques HMS E1 et HMS E9 repéré IV Squadron, mais étaient trop loin pour les attaquer. [27]

Du 27 mai au 4 juillet, Wittelsbach était de retour dans la mer du Nord, patrouillant dans les embouchures des fleuves Jade, Ems et Elbe. Durant cette période, le haut commandement naval s'est rendu compte que l'ancien WittelsbachLes navires de classe - seraient inutiles dans une action contre la Royal Navy, mais pourraient être utilisés efficacement contre les forces russes beaucoup plus faibles dans la Baltique. En conséquence, les cuirassés ont été transférés vers la Baltique en juillet et ils ont quitté Kiel le 7, à destination de Dantzig. Le 10 juillet, les navires se sont dirigés plus à l'est jusqu'à Neufahrwassar, avec les navires de la VIIIe flottille de torpilleurs après leur arrivée, Wittelsbach s'est échoué et Schmidt a transféré son drapeau à Brunswick. Elle a pu se libérer et n'a pas été endommagée dans l'incident, et le lendemain Schmidt est retourné au navire. Les navires du IVe Escadron sont sortis le 12 juillet pour faire une démonstration, retournant à Dantzig le 21 juillet sans rencontrer les forces russes. [26]

Bataille du Golfe de Riga Modifier

Le mois suivant, le haut commandement naval a commencé une opération contre le golfe de Riga à l'appui de l'offensive Gorlice-Tarnów que l'armée menait. Les forces navales de la Baltique ont été renforcées par des éléments importants de la flotte de haute mer, notamment le I Battle Squadron, le I Scouting Group, le II Scouting Group et la II Flottille de torpilleurs. Le prince Heinrich avait prévu que les navires de Schmidt forceraient le passage dans le golfe et détruiraient les navires de guerre russes à Riga, tandis que les unités lourdes de la flotte de haute mer patrouilleraient au nord pour empêcher toute flotte principale russe de la Baltique qui pourrait tenter d'interférer avec l'opération. Les Allemands lancent leur attaque le 8 août, lançant la bataille du golfe de Riga. Les dragueurs de mines ont tenté de se frayer un chemin à travers le détroit d'Irbe, couvert par Brunswick et Alsace, tandis que Wittelsbach et le reste de l'escadron est resté en dehors du détroit. Le cuirassé russe Slava attaqué les Allemands dans le détroit, les forçant à se retirer. [26]

Pendant l'action, le croiseur Thétis et le torpilleur S144 ont été endommagés par les mines et les torpilleurs T52 et T58 ont été minés et coulés. Schmidt a retiré ses navires pour re-charbon et le prince Heinrich a débattu de faire une autre tentative, car à ce moment-là, il était devenu clair que l'avance de l'armée allemande vers Riga était au point mort. Le prince Heinrich a tenté de forcer le canal une deuxième fois en utilisant deux cuirassés dreadnought de l'escadron I pour couvrir les dragueurs de mines et en partant Wittelsbach derrière à Libau. Après la deuxième tentative infructueuse, Schmidt est devenu le commandant de l'Escadron I le 26 août, remplacé en tant que commandant de l'Escadron IV par Vam Friedrich Schultz, qui a également fait Wittelsbach son vaisseau amiral. [28]

Activité ultérieure Modifier

Le 9 septembre, Wittelsbach et ses quatre sœurs sont sorties pour tenter de localiser les navires de guerre russes au large de Gotland, mais sont retournées au port deux jours plus tard sans avoir engagé aucun adversaire. Les 7 et 8 octobre, elle, Alsace, et quatre torpilleurs ont couvert une opération de mouillage de mines. À ce stade de la guerre, la Marine rencontrait des difficultés pour équiper des navires plus importants. [28] La menace des sous-marins dans la Baltique a convaincu la marine allemande de retirer les personnes âgées Wittelsbach-classe des navires du service actif. [29] Wittelsbach et la plupart des autres navires du IVe Escadron quittèrent Libau le 10 novembre, à destination de Kiel à leur arrivée le lendemain, ils furent désignés Division de réserve de la Baltique, commandée par Kommodore (Commodore) Walter Engelhardt. Les navires étaient ancrés à Schilksee à Kiel, avec Wittelsbach comme navire amiral de la division. Le 31 janvier 1916, la division est dissoute et les navires sont dispersés pour des tâches subsidiaires. [28]

Wittelsbach a été désarmé le 24 août et a été initialement utilisé comme navire-école basé à Kiel. Le navire a ensuite été transféré à Wilhelmshaven pour être utilisé comme annexe de la flotte en octobre 1917, où il a soutenu le cuirassé Lothringen, qui était alors utilisé comme navire-école pour le personnel de la salle des machines. Le 6 août 1918, le Reichsmarineamt a décidé de convertir Wittelsbach dans un navire cible, mais la guerre s'est terminée par la défaite de l'Allemagne avant que les travaux ne puissent commencer. Wittelsbach a été réactivé pour le service avec la Reichsmarine nouvellement constituée le 1er juin 1919, et a été converti en un navire de dépôt pour les dragueurs de mines. [28] [30] Elle a porté 12 de ces navires à faible tirant d'eau. Le navire a servi à ce titre du 20 juillet 1920 au 8 mars 1921. Wittelsbach a été rayé de la Navy List et vendu quatre mois plus tard, le 7 juillet, pour 3 561 000 Marks. Le navire a ensuite été démoli à la ferraille à Wilhelmshaven. [28] [30]


Classes de cuirassés[modifier | modifier la source]

19e siècle [ modifier | modifier la source]

Gloire classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 5 630 tonnes
  • Armement : 36 canons de 163 & 160 mm
  • Armure : 110 & 160 mm
  • Vitesse : 13 nœuds (24 km/h)
  • Navires en classe : 3 : Gloire, Normandie, et Invincible
  • Lancé : 1859

Guerrier classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 9 140 tonnes
  • Armement : après 1867 - 4 × 8 po (203 & 160 mm), 28 × 7 po (178 & 160 mm) RBL, 4 x 20 pdr
  • Armure : armure de 4,5 pouces (114 & 160 mm) sur du bois de 18 pouces (457 & 160 mm).
  • Vitesse : 14 nœuds (26 km/h) à la vapeur
  • Navires en classe : 2 : HMS guerrier et HMS Prince Noir
  • Lancé : 1860

Magenta classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Navires en classe : 2 : Magenta et Solférino
  • Lancé : 1861
  • Sort: Magenta a explosé 1875

Terrible classe[ modifier | modifier la source]

Provence classe[ modifier | modifier la source]

Principe de Carignano classe[ modifier | modifier la source]

Ré d'Italie classe[ modifier | modifier la source]

Régina Maria Pia classe[ modifier | modifier la source]

Pervenets classe[ modifier | modifier la source]

Numance classe[ modifier | modifier la source]

Vitoria classe[ modifier | modifier la source]

Rome classe[ modifier | modifier la source]

Océan classe[ modifier | modifier la source]

Cerbère classe[ modifier | modifier la source]

Audacieux classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 6 034 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 9 pouces (229 & 160 mm), 4 × 6 pouces (152 & 160 mm), 6 canons de 20 livres, vérin
  • Armure : ceinture 200 & 160 mm, batterie 150 & 160 mm
  • Vitesse : 13 nœuds (24 km/h)
  • Navires en classe : 4 : HMS Audacieux, HMS Invincible, HMS duc de fer, et HMS Avant-garde
  • Lancé : 1869

Swiftsure classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 6 910 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 9 pouces (229 & 160 mm), 4 × 6 pouces (152 & 160 mm)
  • Navires en classe : 2 : HMS Swiftsure, HMS Triomphe
  • Lancé : 1870

Dévastation classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 9 188 tonnes
  • Armement : 4 canons de 12 pouces (305 & 160 mm)
  • Armure : ceinture 300 & 160 mm, tourelle 380 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 13 nœuds (24 & 160 km/h) Portée 4 700 milles nautiques (8 700 & 160 km)
  • Navires en classe : 2 : HMS Dévastation, HMS Tonnerre
  • Lancé : 1871
  • Destin : Désarmé en 1909 et mis au rebut

Principe Amédéo classe[ modifier | modifier la source]

Superbe classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni (pour   Turquie)
  • Navires en classe : 2 : HMS Superbe (Royaume-Uni) et Mesûdiye (Empire ottoman)
  • Lancé : 1875

Colbert classe[ modifier | modifier la source]

Caio Duilio classe[ modifier | modifier la source]

Belleisle classe[ modifier | modifier la source]

Ajax classe[ modifier | modifier la source]

Dévastation classe[ modifier | modifier la source]

Italie classe[ modifier | modifier la source]

Conquérant classe[ modifier | modifier la source]

Terrible classe[ modifier | modifier la source]

Dingyuan classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : Chine impériale
  • Déplacement : 7 220 tonnes 7 670 tonnes à pleine charge
  • Armement : 4 × 305 & 160 mm
  • Armure : ceinture 355 / 160 mm
  • Vitesse : 15,4 nœuds (28,5 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Dingyuan, Zhenyuan
  • Lancé : 1882

Amiral class[modifier | modifier la source]

HMS Anson (vers 1897)

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 10 600 tonnes
  • Armement : 4 × 12 pouces (305 & 160 mm) ou 4 canons de 13,5 pouces (343 & 160 mm) ou 2 canons de 16,25 & 160 pouces, 4 × 6 pouces (152 & 160 mm), 12 x 6 canons de pounder , 10 pistolets de 3 livres
  • Armure: ceinture de 18 & 160 pouces
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 6 : HMS Collingwood, HMS Rodney, HMS Howe, HMS Camperdown, HMS Anson, et HMS Benbow
  • Lancé : 1882 - 1886

Amiral Baudin classe[ modifier | modifier la source]

Ruggiero di Lauria classe[ modifier | modifier la source]

Colosse classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 9 520 tonnes
  • Armement : 4 canons de 12,5 pouces (318 & 160 mm), 5 canons de 6 pouces (152 & 160 mm)
  • Vitesse : 15,5 nœuds (28,7 km/h)
  • Navires en classe : 2 : HMS Colosse et HMS Edinbourg
  • Lancé : 1882
  • Destin : tous deux mis au rebut en 1910

Ekaterina II classe[ modifier | modifier la source]

Pelayo classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Espagne
  • Déplacement : 9 745 tonnes
  • Armement : 2 canons Hontoria de 12,6 pouces (320 & 160 mm), 2 canons Hontoria de 11 pouces (280 & 160 mm), 1 canon de 6,3 pouces (160 & 160 mm), 3 canons Hotchkiss de 2,24 pouces (57 & 160 mm), 13 × 1,45 po (37 & 160 mm), 4 mitrailleuses, 7 tubes lance-torpilles.
  • Vitesse : 16,7 nœuds (30,9 km/h)
  • Navires en classe : 1 : Pelayo
  • Lancé : 3 juin 1888
  • Destin : mis au rebut en 1925

Victoria classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 11 020 tonnes
  • Armement : 2 canons de 16,25 & 160 pouces, 1 canon de 10 pouces (254 & 160 mm), 12 x 6 pouces (152 & 160 mm), tubes lance-torpilles de 6 x 14 pouces (356 & 160 mm)
  • Armure: ceinture de 18 & 160 pouces
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : HMS Victoria et HMS Sans Pareil
  • Lancé : 9 juin 1887
  • Sort: Victoria coulé dans une collision en 1893

Marceau classe[ modifier | modifier la source]

Imperator Alexandre II classe[ modifier | modifier la source]

Re Umberto classe[ modifier | modifier la source]

Trafalgar classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 11 940 tonnes
  • Armement : 4 canons de 13,5 pouces (343 & 160 mm), 6 canons QF de 4,7 & 160 pouces
  • Armure: ceinture de 20 & 160 pouces
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : HMS Trafalgar et HMS Nil
  • Mise en service : 2 avril 1891
  • Destin : mis au rebut

Souverain Royal classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 14 150 tonnes
  • Armement : 4 canons de 13,5 pouces (343 & 160 mm), 10 x 6 pouces (152 & 160 mm), 16 x 6 canons, 12 x 3 livres, 7 × 18 pouces (457 & 160 mm) tubes lance-torpilles
  • Armure: ceinture de 18 & 160 pouces
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 8 : HMS Souverain Royal, HMS capuche, HMS impératrice des Indes, HMS Ramillies, Repousser, HMS Résolution, HMS Vengeance, et HMS Chêne royal
  • Mise en service : 1891

Centurion classe[ modifier | modifier la source]

Brandebourg classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 10 670 tonnes max
  • Armement : 6 canons de 28 & 160 cm (11") (4 x 40 cal, dans des tourelles doubles avant et arrière 2 x 35 cal., dans une tourelle simple au milieu du navire) 6 canons QF de 10,5 & 160 cm 35 cal (plus tard augmenté à 8) 8 x 8.8 & 160 cm canons QF 30 cal 12 x mitrailleuses 6 x 45 & 160 cm tubes lance-torpilles
  • Armure : 300–400 mm ceinture 300 mm barbette 60 mm deck
  • Performances : Vitesse 16,5 nœuds (31 160 km/h) Autonomie 4 300 milles marins (7 960 / 160 km) à 10 nœuds (19 160 km/h)
  • Expédié en classe : 4 : SMS Kurfürst Friedrich Wilhelm, SMS Brandebourg, SMS Weissenburg, et SMS Valeur
  • Service : Commandé 1893-4

Evertsen classe[ modifier | modifier la source]

Petropavlovsk classe[ modifier | modifier la source]

Monarque classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Autriche-Hongrie
  • Expédié en classe : 3 : SMS Monarque, SMS Vienne, SMS Budapest
  • Mise en service : 1895
  • Sort: Vienne torpillé en 1917, d'autres mis au rebut

Indiana classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 10 288 tonnes
  • Armement : canons 4 × 13 pouces (330 160 mm), canons 8 × 8 pouces (203 160 mm), canons 4 × 6 pouces (152 160 mm), 20 x 6 livres, 6 x 1 livres, 6 × 18 en tubes lance-torpilles de surface (457 & 160 mm)
  • Vitesse : 15 nœuds (28 km/h)
  • Navires en classe : 3 : USS Indiana, USS Massachusetts, et USS Oregon
  • Mise en service : 20 novembre 1895
  • Destin : Désarmé le 17 juillet 1920

Majestueux classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 14 900 tonnes
  • Armement : canons de 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons de 12 × 6 pouces (152 & 160 mm), 16 canons de 12 livres, canons de 12 x 3 livres, tubes lance-torpilles de 5 × 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Armure : ceinture de 9 & 160 pouces, pont de 3 & 160 pouces, tourelle de 10 & 160 pouces
  • Vitesse : 19 nœuds (35 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 9 : HMS Majestueux, HMS Magnifique, HMS Prince George, HMS Victorieux, HMS Jupiter, HMS Mars, HMS Annibal, HMS César, et HMS Illustre
  • Lancé : 1895

Charlemagne classe[ modifier | modifier la source]

Fuji classe[ modifier | modifier la source]

Ammiraglio de Saint-Bon classe[ modifier | modifier la source]

Kaiser Frédéric III classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 11 785 tonnes
  • Armement : 4 canons de 24 & 160 cm (9,4") 18 canons de 15 & 160 cm 12 canons de 8,8 & 160 cm 12 mitrailleuses 6 tubes lance-torpilles de 45 & 160 cm
  • Armure : ceinture 225 & 160 mm tourelle 250 & 160 mm pont 50 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 17 nœuds (31 160 km/h) Autonomie 3 420 milles marins (6 330 / 160 km) à 10 nœuds (19 160 km/h)
  • Expédié en classe : 5 : SMS Kaiser Frédéric III, SMS Kaiser Guillaume II, SMS Kaiser Wilhelm der Grosse, SMS Kaiser Karl der Grosse, et SMS Kaiser Barberousse
  • Mise en service : 1898

Shikishima classe[ modifier | modifier la source]

Peresvet classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Russie
  • Déplacement : 12 683 tonnes
  • Armement: canons 4 × 10 pouces 11 x 6 canons ich 20 canons 75 & 160 mm & 160 5 tubes lance-torpilles 15 pouces
  • Armure : ceinture de 9 160 pouces Tourelle de 10 pouces Pont de 2,5 pouces
  • Performances : Vitesse 18 nœuds (33 & 160 km/h) Portée 3 500 milles marins (6 480 & 160 km)
  • Navires en classe : 3 : Peresvet, Osliabya, et Pobeda
  • Lancé : 1898

Canopus classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 12.950 tonnes
  • Armement : canons 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons 12 × 6 pouces (152 & 160 mm), 10 × 3 pouces (76 & 160 mm), tubes lance-torpilles 4 × 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Vitesse : 18 nœuds (33 km/h)
  • Navires en classe : 6 : HMS Canopus, HMS Goliath, HMS Albion, HMS océan, HMS Gloire, et HMS Vengeance
  • Mise en service : décembre 1899

20e siècle[modifier | modifier la source]

Kearsarge classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 11 540 tonnes
  • Armement : canons de 4 × 13 pouces (330 & 160 mm), 4 canons de 8 pouces (203 & 160 mm), 14 × 6 pouces (152 & 160 mm), 20 x 6 livres, 8 x 1 livres, 4 x 30 - des mitrailleuses de calibre
  • Vitesse : 15 nœuds (28 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Kearsarge et USS Kentucky
  • Mise en service : 20 février 1900
  • Destin : Désarmé le 29 mai 1920

Illinois classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 11 565 tonnes
  • Armement : 4 canons de 13 pouces (330 160 mm), 14 x 6 pouces (152 160 mm), 16 x 6 livres (2,7 160 kg), 6 x 1 livres (454 g), 4 tubes lance-torpilles
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 3 : USS Illinois, USS Alabama, et USS Wisconsin
  • Mise en service : 16 octobre 1900
  • Destin : Désarmé le 17 juillet 1920

Habsbourg classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Autriche-Hongrie
  • Expédié en classe : 3 : SMS Habsbourg, SMS rpád, SMS Babenberg
  • Mise en service : 1900
  • Destin : mis à la ferraille en 1921

Borodino classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Russie
  • Déplacement : 14 000 tonnes
  • Armement : 4 canons de 305 & 160 mm, 12 canons de 152 & 160 mm, 20 canons de 75 & 160 mm, 20 canons de 47 & 160 mm, 4 tubes lance-torpilles de 15 po (381 & 160 mm)
  • Blindage : ceinture 190 160 mm, pont 50 160 mm, tourelle 250 160 mm
  • Vitesse : 18 nœuds (33 km/h)
  • Autonomie : 2 590 milles nautiques (4 800 & 160 km)
  • Navires en classe : 5 : Borodino, Imperator Alexandre III, Orel, Kniaz Souvorov, et Slava
  • Lancé : septembre 1901
  • Destin : tout sauf Slava perdu à la bataille de Tsushima en 1905, Slava sabordé 1917

Régina Margherita classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Italie
  • Déplacement : 14 574 tonnes
  • Armement : 4 canons de 305 & 160 mm 4 canons de 203 & 160 mm 12 canons de 152 & 160 mm 20 canons de 76 & 160 mm 4 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Armure:
  • Performances : Vitesse 20 nœuds (37 km/h) Portée 10 000 milles nautiques (20 000 km) à 10 nœuds (19 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Régina Margherita et Benedetto Brin
  • Lancé : 1901
  • Destin : Les deux navires ont coulé en 1915.

Virginie classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 15 000 tonnes
  • Armement : canons 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons 8 × 8 pouces (203 & 160 mm), canons 12 × 6 pouces (152 & 160 mm), 24 1-pounders, torpille 4 × 21 pouces (533 & 160 mm) tubes
  • Armure: Ceinture 11 & 160 pouces Tourelle 12 & 160 pouces Pont 3 & 160 pouces
  • Vitesse : 19 nœuds (35 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 5 : USS Virginie, USS Nebraska, USS Géorgie, USS New Jersey, et USS Rhode Island
  • Mise en service : 19 février 1902
  • Destin : Désarmé le 13 août 1920

Redoutable classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 15 000 tonnes
  • Armement : canons 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons 12 × 6 pouces (152 & 160 mm), 16 canons 12 livres, 6 canons 3 livres, tubes lance-torpilles 4 × 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Vitesse : 18 nœuds (33 km/h)
  • Navires en classe : HMS Redoutable, HMS Irrésistible, HMS Implacable, HMS Londres, HMS Rempart, HMS Vénérable, HMS reine, et HMS Prince de Galles
  • Mise en service : février 1902
  • Destin : 2 pertes de guerre, 1 accident, reste mis au rebut

Maine classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 12.500 tonnes
  • Armement : canons de 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), 16 × 6 pouces (152 & 160 mm), 6 × 3 pouces (76 & 160 mm), 8 x 3 livres, 6 x 1 livres, 3 x . Mitrailleuses de calibre 30, 2 × 18 pouces (457 & 160 mm) tubes lance-torpilles immergés
  • Vitesse : 18 nœuds (33 km/h)
  • Navires en classe : 3 : USS Maine, USS Missouri, et USS Ohio
  • Mise en service : 29 décembre 1902
  • Destin : Désarmé le 31 mai 1922

Wittelsbach classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 12.800 tonnes
  • Armement : 4 canons de 24 160 cm (9,4 160 pouces) 18 canons de 15 160 cm 12 canons de 8,8 160 cm 12 mitrailleuses 6 tubes lance-torpilles de 45 160 cm
  • Armure : ceinture 225 & 160 mm tourelle 250 & 160 mm pont 50 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 17 nœuds (31 160 km/h) Portée 5 000 miles nautiques (9 000 160 km) à 10 nœuds (19 160 km/h)
  • Expédié en classe : 5 : SMS Wittelsbach, SMS mouiller, SMS Zähringen, SMS Schwaben, et SMS Mecklembourg
  • Mise en service : 1902

République classe[ modifier | modifier la source]

Le roi Edouard VII classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 17 500 tonnes
  • Armement : 4 canons de 12 pouces (305 & 160 mm), 4 canons de 9,2 pouces (234 & 160 mm), 10 x 6 pouces (152 & 160 mm), canons de 14 x 12 livres, 14 x 3 canons de livres, 2 x mitrailleuses, tubes lance-torpilles 5 × 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Vitesse : 18 nœuds (33 km/h)
  • Navires en classe : 8 : HMS Le roi Edouard VII, HMS Commonwealth, HMS Domination, HMS Hindoustan, HMS Nouvelle-Zélande, HMS Britannia, HMS Afrique, et HMS Hibernie
  • Mise en service : à partir de juillet 1905
  • Destin : 2 pertes de guerre, le reste mis au rebut 1920/1921

Duncan classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 14 000 tonnes
  • Armement : canons 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons 12 × 6 pouces (152 & 160 mm), canons 12 × 3 pouces (76 & 160 mm), tubes lance-torpilles 4 × 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Vitesse : 19 nœuds (35 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 6 : HMS Duncan, HMS Albemarle, HMS Russel, HMS Montagu, HMS Cornwallis, et HMS Exmouth
  • Mise en service : 12 novembre 1903

Swiftsure classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 11 900 tonnes
  • Armement : canons de 4 × 10 pouces (254 & 160 mm), 14 canons de 7,5 pouces (191 & 160 mm), 14 canons de 2 livres, 2 tubes lance-torpilles de 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Vitesse : 19 nœuds (35 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : HMS Swiftsure et HMS Triomphe
  • Lancé : 1903

Erzherzog Karl classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Autriche-Hongrie
  • Expédié en classe : 3 : SMS Erzherzog Karl, SMS Erzherzog Friedrich, SMS Erzherzog Ferdinand Max
  • Mise en service : 1903
  • Destin : mis au rebut

Liberté classe[ modifier | modifier la source]

Brunswick classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 14 400 tonnes
  • Armement : 4 canons de 28 & 160 cm (11") 14 canons de 17 & 160 cm 18 canons de 8,8 & 160 cm 4 mitrailleuses 6 tubes lance-torpilles de 45 & 160 cm
  • Armure : ceinture 225 & 160 mm tourelle 300 & 160 mm pont 40 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 18 nœuds (33 km/h) Portée 5 200 milles nautiques (9 600 km) à 10 nœuds (19 km/h)
  • Expédié en classe : 5 : SMS Brunswick, SMS Alsace, SMS Hesse, SMS Preussen, et SMS Lothringen
  • Mise en service : 1904

Régina Elena classe[ modifier | modifier la source]

Katori classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 15 590 tonnes
  • Armement : 4 canons de 305 & 160 mm, 4 canons de 250 & 160 mm, 12 canons de 150 & 160 mm, 16 canons de 80 & 160 mm, 5 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Armure : ceinture 230 160 mm Tourelle 230 160 mm Pont 50 160 mm
  • Performances : Vitesse 18,5 nœuds (34,3 km/h) Portée 10 000 milles nautiques (20 000 km) à 10 nœuds (19 km/h)
  • Navires en classe : Katori et Kashima
  • Lancé : 1905

Connecticut classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 16 000 tonnes
  • Armement : canons 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), 8 × 8 pouces (203 & 160 mm), canons 12 × 7 pouces (178 & 160 mm), 10 × 3 pouces (76 & 160 mm), 4 × 21 pouces ( 533 & 160 mm) tubes lance-torpilles
  • Armure:
  • Vitesse : 18 nœuds (33 km/h)
  • Navires en classe : 6 : USS Connecticut, USS Louisiane, USS Vermont, USS New Hampshire, USS Kansas, et USS Minnesota
  • Mise en service : 1906
  • Destin : Déclassé en 1923

Allemagne classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 14 200 tonnes
  • Armement : 4 canons de 28 & 160 cm (11") 14 canons de 17 & 160 cm 20 canons de 8,8 & 160 cm 4 mitrailleuses 6 tubes lance-torpilles de 45 & 160 cm
  • Armure : ceinture 240 160 mm Tourelle 280 160 mm Pont 40 160 mm
  • Performances : Vitesse 18 nœuds (33 km/h) Autonomie 4 800 milles marins (8 900 km) à 10 nœuds (19 km/h)
  • Expédié en classe : 5 : SMS Allemagne, SMS Hanovre, SMS Pommern, SMS Schleswig-Holstein, et SMS Schlesien
  • Mise en service : 1906
  • Destin : une perte de guerre de la Première Guerre mondiale, une mise au rebut en 1921, 1 perte de guerre en 1944, 1 sabordée, une mise au rebut en 1946

Evstafi classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Russie
  • Déplacement : 12.810 tonnes
  • Armement: 4 × canons de 12 pouces 4 × 8 canons de 12 × 6 pouces 2 tubes lance-torpilles de 64 & 160 mm
  • Armure: ceinture max 8 & 160 pouces tourelle 10 & 160 pouces
  • Performances : Vitesse 16 nœuds (30 160 km/h) Portée 1 884 milles marins (3 489 / 160 km)
  • Navires en classe : 2 : Evstafi et Ioann Zlatoust
  • Lancé : 1906

Andreï Pervozvanny classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Russie
  • Déplacement : 17 400 tonnes
  • Armement : 4 canons de 305 & 160 mm (12") 14 canons de 203 & 160 mm (8") 12 canons de 120 & 160 mm 4 tubes lance-torpilles de 18 pouces
  • Armure : ceinture de 8,5 pouces Tourelle de 10 160 pouces Pont de 3,1 160 pouces max.
  • Performances : Vitesse 18,5 nœuds (34,3 km/h) Autonomie 2 100 milles marins (3 890 km) à 12 nœuds (22 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Andreï Pervozvanny et Imperator Pavel I
  • Lancé : 1906

Mississippi classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 13.000 tonnes
  • Armement : canons de 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons de 8 × 8 pouces (203 & 160 mm), canons de 8 × 7 pouces (178 & 160 mm), canons de 12 × 3 pouces (76 & 160 mm), 6 x 3 livres canons, 2 canons de 1 livre, 6 mitrailleuses de calibre .30, 2 tubes lance-torpilles de 21 po (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Mississippi et USS Idaho
  • Mise en service : 1er février 1908
  • Destin : Désarmé le 30 juillet 1914 et vendu à la Grèce

Nassau classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 20 535 tonnes
  • Armement : 12 canons de 28 & 160 cm (11") 12 canons de 15 & 160 cm 16 canons de 8,8 & 160 cm 6 tubes lance-torpilles de 45 & 160 cm
  • Armure : ceinture 270 & 160 mm Tourelle 280 & 160 mm Pont 58 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 20 nœuds (37 160 km/h) Portée 9 400 milles marins (17 400 / 160 km) à 10 nœuds (19 160 km/h)
  • Expédié en classe : 4 : SMS Nassau, SMS Westfalen, SMS Rhénanie, et SMS Posen
  • Mise en service : 1908

Seigneur Nelson classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 16 500 tonnes
  • Armement : 4 canons de 12 pouces (305 & 160 mm), 10 canons de 9,2 pouces (234 & 160 mm), 15 canons de 12 livres, 5 tubes lance-torpilles de 18 pouces (457 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 18,5 nœuds (34,3 km/h)
  • Navires en classe : 2 : HMS Seigneur Nelson et HMS Agamemnon
  • Mise en service : 1908

Bellérophon classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Cylindrée : 18 596 t,
  • Armement : 10 × 12 pouces (305 & 160 mm), 16 x 4 pouces, 4 x 3 livres, 3 x 18 pouces tubes lance-torpilles
  • Armure : ceinture de 10 & 160 pouces, pont de 3 & 160 pouces, tourelle de 11 & 160 pouces
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 3 : HMS Bellérophon, HMS Superbe, HMS Téméraire
  • Mise en service : 1909

Danton classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 18 318 tonnes
  • Armement : 4 canons de 305 & 160 mm (12") 12 canons de 240 & 160 mm (9,4") 16 canons de 75 & 160 mm 10 canons de 47 & 160 mm 2 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Blindage : ceinture de 270 ° 160 mm tourelle de 300 mm 160 mm pont de 45 à 48 mm 160 mm
  • Performances : vitesse 19,2 nœuds (35,6 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 6 : Danton, Voltaire, Diderot, Condorcet, Mirabeau, et Vergniaud
  • Lancé : 1909

Radetzky classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Autriche-Hongrie
  • Déplacement : 14 500 tonnes
  • Armement : 4 canons de 30,5 & 160 cm (12") 8 canons de 24 & 160 cm 20 canons de 10 & 160 cm 6 canons de 11 livres 3 tubes lance-torpilles de 24 & 160 cm
  • Performances : Vitesse 20 nœuds (37 & 160 km/h)
  • Expédié en classe : 3 : SMS Radetzky, SMS Erzherzog François-Ferdinand, SMS Zrinyi
  • Mise en service : 1909
  • Destin : rendu aux alliés et mis au rebut

Kawachi classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 20 823 tonnes
  • Armement : 4 canons de 305 & 160 mm / 50 cal, 8 canons de 305 & 160 mm / 45 cal, 10 canons de 152 & 160 mm, 8 canons de 120 & 160 mm, 4 canons de 80 & 160 mm, 5 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Blindage : ceinture de 102–300 ° 160 mm, pont de 30 ° 160 mm, tourelle de 280 ° 160 mm
  • Vitesse : 20 nœuds (37 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Kawachi et Settsu
  • Lancé : 1910

Saint-Vincent classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 19 500 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 12 po (305 & 160 mm) Canons de 20 × 4 po (102 & 160 mm) 3 × 18 po (457 & 160 mm) tubes lance-torpilles
  • Armure : ceinture de 10 160 pouces Tourelle de 11 pouces Pont de 3 160 pouces
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 3 : HMS Saint-Vincent, HMS Collingwood, et HMS Avant-garde
  • Mise en service : octobre 1910

Caroline du Sud classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 16 000 tonnes
  • Armement : canons de 8 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons de 22 × 3 pouces (76 & 160 mm), 2 canons de 3 livres, 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 17 nœuds (31 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Caroline du Sud et USS Michigan
  • Mise en service : 4 janvier 1910
  • Destin : mis à la ferraille respectivement en 1921 et 1922

Reşadiye classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 23 000 tonnes
  • Armement : canons Mk VI 10 × 13,5 pouces (340 160 mm), canons 16 × 6 pouces (150 160 mm), 6 canons 6 livres de 57 160 mm (2,2 pouces), 2 × 3 pouces (76 160 mm ) Canons anti-aériens de 20 cwt, tubes lance-torpilles 4 × 21 pouces (530 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 3 : Reşadiye, Reshad-I-Hamiss et Fatih
  • Mise en service : 4 janvier 1910
  • Destin : saisi par la Royal Navy et impressionné en tant que HMS Érine, mis au rebut et mis au rebut en 1914 respectivement

Minas Geraes classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Brésil
  • Déplacement : 19 821 tonnes
  • Armement : canons de 8 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons de 22 × 4,7 pouces (120 & 160 mm), 8 canons de 3 livres
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Minas Geraes et São Paulo
  • Terminé : 4 janvier 1910
  • Commandé :
  • Sort: São Paulo perdu 1951, Minas Geraes mis au rebut 1954

Satsuma classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 20 000 tonnes
  • Armement : canons de 4 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons de 12 × 10 pouces (254 & 160 mm), 12 canons de 4,7 pouces (119 & 160 mm), 4 canons de 3 pouces (76 & 160 mm), 5 × 18 en tubes lance-torpilles (457 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 19 nœuds (35 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Satsuma et Aki
  • Mise en service : 25 mars 1910
  • Destin : Coulé comme cible en 1924

Delaware classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 16 000 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 12 pouces (305 & 160 mm), canons de 14 × 5 pouces (127 & 160 mm), canons de 22 × 3 pouces (76 & 160 mm), 2 canons de 3 livres, 2 × 21 pouces (533 & 160 mm) tubes lance-torpilles
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Delaware et USS Dakota du nord
  • Mise en service : 1910
  • Destin : mis au rebut

Neptune classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 19 900 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 12 pouces (305 & 160 mm) Canons de 12 × 4 pouces (102 & 160 mm) 3 TT de 18 pouces
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 3 : HMS Neptune, HMS Colosse, HMS Hercule
  • Mise en service : janvier 1911
  • Destin : les deux derniers ont terminé selon des spécifications différentes en tant que Colosse classer. Neptune mis au rebut en 1922

Colosse classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 23 000 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 12 pouces (305 & 160 mm) Canons de 16 × 4 pouces (102 & 160 mm) 2 canons de 3 pouces (76 & 160 mm)
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : HMS Colosse et HMS Hercule
  • Mise en service : 31 juillet 1911
  • Destin : mis au rebut en 1928

Floride classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 21 800 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 12 pouces (305 & 160 mm), 16 × 5 pouces (127 & 160 mm), 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Floride et USS Utah
  • Mise en service : 15 septembre 1911
  • Sort: Floride mis au rebut, Utah coulé à Pearl Harbor

Courbet classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 22 189 tonnes
  • Armement : 12 canons de 305 & 160 mm, 22 canons de 5,4 pouces (137 & 160 mm), 4 canons de 47 & 160 mm, 4 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Vitesse : 20 nœuds (37 km/h)
  • Autonomie : 1 140 nmi (2 110 km) à 20 nœuds (37 km/h)
  • Navires en classe : 4 : Jean Barth, Courbet, Paris, et La France
  • Lancé : 1911
  • Sort: La France naufragé en 1922, Jean Barth et Courbet sabordé 1944, Paris mis au rebut 1955

Helgoland classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 24 700 tonnes
  • Armement : 12 canons de 30,5 & 160 cm (12") 14 canons de 15 & 160 cm 8 canons de 8,8 & 160 cm 6 tubes lance-torpilles de 50 & 160 cm
  • Armure : ceinture 300 & 160 mm Tourelle 300 & 160 mm Pont 60 & 160 mm
  • Vitesse : 20 nœuds (37 km/h)
  • Autonomie : 5 500 milles marins (10 200 & 160 km) à 10 nœuds (19 & 160 km/h)
  • Expédié en classe : 4 : SMS Helgoland, SMS Frise orientale, SMS Thuringe, et SMS Oldenbourg
  • Mise en service : 1911

Gangout classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Russie
  • Déplacement : 23 000 tonnes
  • Armement : 12 canons de 305 & 160 mm, 16 canons de 120 & 160 mm, 6 canons de 76,2 & 160 mm, 14 canons de 37 & 160 mm, 10 mitrailleuses de 12,7 & 160 mm, 89 mitrailleuses de 7,62 & 160 mm, 4 x 450 & #160mm tubes lance-torpilles
  • Vitesse : 23 nœuds (43 km/h)
  • Autonomie : 2 625 & 160 nmi (4 862 & 160 km)
  • Navires en classe : 4 : Sébastopol, Poltava, Petropavlovsk, et Gangout
  • Lancé : 1911
  • Sort: Poltava était en longue réparation depuis un incendie en 1918 et mis au rebut en 1930. Petropavlovsk fortement endommagé en 1941 (converti en plate-forme d'artillerie lourde non automotrice), tous les trois mis hors service et mis au rebut en 1956

Imperatritsa Mariya classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Russie
  • Déplacement : 23 000 tonnes
  • Armement : 12 canons de 305 & 160 mm, 20 canons de 130 & 160 mm, 8 canons de 75 & 160 mm, tubes lance-torpilles 4 x 18 po (457 & 160 mm)
  • Armure : ceinture de 10,5 pouces, pont de 3 160 pouces, tourelle de 12 pouces
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 4 : Imperatritsa Ekaterina Velikaya, Imperatritsa Mariya, et Imperator Alexandre III
  • Lancé : 1911
  • Sort: Imperatrista Mariya a explosé en 1916, Imperatrista Ekaterina Velikaya coulé en 1918, Imperator Alexandre III mis au rebut 1936

Kaiser classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 27 000 tonnes
  • Armement : 10 canons de 30,5 & 160 cm (12") 14 canons de 15 & 160 cm 8 canons de 8,8 & 160 cm 5 tubes lance-torpilles de 50 & 160 cm
  • Blindage : ceinture 350 160 mm Tourelle 300 160 mm Pont 30 160 mm
  • Vitesse : 23 nœuds (43 km/h)
  • Autonomie : 7 900 milles nautiques (14 600 & 160 km) à 12 nœuds (22 & 160 km/h)
  • Expédié en classe : 5 : SMS kaiser, SMS Friedrich der Grosse, SMS Kaiserin, SMS König Albert, et SMS Prinzregent Luitpold
  • Mise en service : 1912
  • Destin : sabordé à Scapa Flow 1919

Orion classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 22 000 tonnes
  • Armement : 10 canons de 13,5 pouces (343 & 160 mm) 16 × 4 pouces (102 & 160 mm)
  • Armure: ceinture de 12 & 160 pouces
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 4 : HMS Orion, HMS Conquérant, HMS Tonnerre, et HMS Monarque
  • Mise en service : janvier 1912
  • Destin : mis au rebut dans les années 1920

Wyoming classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 27 200 tonnes
  • Armement : 12 canons de 12 pouces (305 & 160 mm), 21 canons de 5 pouces (127 & 160 mm), deux canons de 3 pouces (76 & 160 mm), 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Wyoming et USS Arkansas
  • Mise en service : 25 septembre 1912
  • Sort: Wyoming mis au rebut, Arkansas utilisé comme cible de tir réel pour l'opération Crossroads

Le roi George V classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 23 400 tonnes
  • Armement : 10 canons de 13,5 pouces (343 & 160 mm), 12 x 6 pouces (152 & 160 mm), tubes lance-torpilles 3 x 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 4 : HMS Le roi George V, HMS Centurion, HMS Audacieux, et HMS Ajax
  • Mise en service : novembre 1912
  • Sort: Audacieux coulé en 1914, Centurion coulé en 1944, d'autres mis au rebut dans les années 1920

Tegetthoff classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Autriche-Hongrie
  • Déplacement : 20 000 tonnes
  • Armement : 12 canons 30,5 & 160 cm (12") 12 canons 15 & 160 cm 18 canons 11 livres 4 tubes lance-torpilles 53,3 & 160 cm
  • Blindage : ceinture 280 & 160 mm et tourelle pont 35 & 160 mm
  • Expédié en classe : 4 : SMS Viribus Unitis, SMS Tegetthoff, SMS Prinz Eugène, et SMS Szent István
  • Mise en service : 5 décembre 1912
  • Sort: Viribus Unitis et Szent Istvan perdu pendant la Première Guerre mondiale, Tegetthoff mis au rebut par l'Italie et Prinz Eugène coulé comme cible d'artillerie dans les années 1920

Andrea Doria classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Italie
  • Déplacement : 29 861 tonnes
  • Armement : 13 canons de 305 & 160 mm
  • Navires en classe : 2 : Andrea Doria et Caio Duilio
  • Lancé : 1912
  • Destin : mis au rebut en 1961

Konig classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 28 600 tonnes
  • Armement : 10 canons de 30,5 & 160 cm (12") 14 canons de 15 & 160 cm 10 canons de 8,8 & 160 cm 5 tubes lance-torpilles de 50 & 160 cm
  • Blindage : ceinture 350 160 mm Tourelle 300 160 mm Pont 30 160 mm
  • Performances : Vitesse 21 nœuds (39 160 km/h) Portée 8 000 miles nautiques (15 000 - 160 km) à 12 nœuds (22 - 160 km/h)
  • Expédié en classe : 4 : SMS Konig, SMS Grosser Kurfürst, SMS Markgraf, et SMS Kronprinz
  • Mise en service : 1914
  • Destin : sabordé à Scapa Flow

Duc de fer classe[ modifier | modifier la source]

HMS Empereur des Indes

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 25 000 tonnes
  • Armement : 10 canons de 13,5 pouces (343 & 160 mm) 12 x 6 pouces (152 & 160 mm) canons 3 x 3 pouces (76 & 160 mm) tubes lance-torpilles 4 × 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure: ceinture 12 & 160 pouces tourelle 11 & 160 pouces pont 2,5 & 160 pouces
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 4 : HMS Benbow, HMS Empereur des Indes, HMS duc de fer, et HMS Marlborough
  • Mise en service : mars 1914
  • Destin : mis au rebut en 1948

New York classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 27 200 tonnes
  • Armement : 10 canons de 14 pouces (356 & 160 mm), 21 canons de 5 pouces (127 & 160 mm), deux canons de 3 pouces (76 & 160 mm), 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS New York et USS Texas
  • Mise en service : 15 avril 1914
  • Sort: New York mis au rebut, Texas transféré dans son état homonyme pour être utilisé comme musée/mémorial

Rivadavia classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Argentine
  • Déplacement : 27 940 tonnes
  • Armement : 12 canons de 305 & 160 mm 12 canons de 152 & 160 mm 16 canons de 102 & 160 mm 2 tubes lance-torpilles de 533 & 160 mm
  • Armure:
  • Performances : vitesse 23 nœuds (42,6 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : ARA Rivadavia et ARA Moreno
  • Mise en service : 27 août 1914
  • Destin : tous deux désarmés en 1957 et mis au rebut.

Bretagne classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 23 230 tonnes
  • Armement : 10 canons de 340 & 160 mm (13,4") 22 canons de 138,6 & 160 mm 4 canons de 47 & 160 mm 4 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Armure : ceinture 270 & 160 mm tourelle 340 & 160 mm pont 40 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 20 nœuds (37 km/h) Autonomie 4 700 milles nautiques (8 700 km) à 10 nœuds (19 km/h)
  • Navires en classe : 3 : Bretagne, Provence, et Lorraine
  • Mise en service : 1915
  • Sort: Bretagne coulé en 1940, Provence sabordé en 1942, Lorraine mis au rebut 1954

Normandie classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 25 230 tonnes
  • Armement : 12 canons de 340 & 160 mm 24 canons de 138, 6 & 160 mm 6 canons de 47 & 160 mm 6 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Blindage : ceinture 300 160 mm, pont 50 160 mm, tourelle 250-350 160 mm
  • Performances : Vitesse 21 nœuds (39 km/h) Autonomie 6 500 milles nautiques (12 040 km) à 12 nœuds (22 km/h)
  • Navires en classe : 5 : Gascogne, Normandie, Flandre, Languedoc, et Béarn
  • Lancé : 1914
  • Sort: Béarn converti en porte-avions, d'autres mis au rebut en 1929

Yamashiro et Fus

Fus classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 39 154 tonnes
  • Armement : 12 canons de 360 ​​& 160 mm, 16 canons de 200 & 160 mm, 8 canons de 100 & 160 mm DP, 37 canons de 25 & 160 mm AA
  • Vitesse : 25 nœuds (46 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Fus et Yamashiro
  • Mise en service : 18 novembre 1915
  • Destin : tous deux coulés en 1944

Conte de Cavour classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Italie
  • Déplacement : 23 100 tonnes
  • Armement : 13 canons de 305 & 160 mm, 18 canons de 120 & 160 mm, 22 canons de 76 & 160 mm, 3 tubes lance-torpilles de 450 & 160 mm
  • Armure : ceinture de 280 & 160 mm, pont de 111 & 160 mm
  • Vitesse : 21,5 nœuds (39,8 & 160 km/h)
  • Autonomie : 4 800 milles nautiques (8 900 & 160 km) à 10 nœuds (19 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 3 : Conte de Cavour, Jules César, et Léonard de Vinci
  • Mise en service : 1915
  • Sort: da Vinci explosé en 1917, Cavour bombardé 1940, César s'est rendu à l'Union soviétique en 1945 comme Novorossiisk

Reine Elizabeth classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 33 000 (pleine charge)
  • Armement : 8 canons de 15 & 160 pouces 12 canons de 6 & 160 pouces 2 canons AA de 3 & 160 pouces, 4 canons de salut de 37 & 160 mm, 4 tubes lance-torpilles de 21 & 160 mm
  • Performances : Vitesse : 24 nœuds (44,4 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 6 : HMS Barham, HMS Malaisie, HMS reine Elizabeth, HMS Vaillant, HMS Warspite, et HMS Azincourt
  • Sort: Azincourt annulé au début de la Première Guerre mondiale, Barham coulé en 1941, le reste démoli entre 1948 et 1950.

Bayern classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 32 200 tonnes
  • Armement : 8 canons de 38 & 160 cm (15") 16 canons de 15 & 160 cm 2 canons de 8,8 & 160 cm 5 tubes lance-torpilles de 60 & 160 cm
  • Blindage : ceinture 350 160 mm Tourelle 350 160 mm Pont 30 160 mm
  • Performances : Vitesse 22 nœuds (41 160 km/h) Portée 5 000 miles nautiques (9 000 160 km) à 12 nœuds (22 - 160 km/h)
  • Expédié en classe : 4 : SMS Bayern, SMS Bade, SMS Saxe, et SMS Wurtemberg
  • Mise en service : 1916
  • Sort: Bayern sabordé à Scapa Flow en 1919, Bade coulé comme cible en 1921, les 2 autres non terminés.

Vengeance classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 31 000 tonnes
  • Armement: 8 canons de 15 & 160 pouces Canons de 14 × 6 pouces 2 canons AA de 3 & 160 pouces 4 canons de 47 & 160 mm 4 tubes lance-torpilles de 21 & 160 pouces
  • Performances : Vitesse : 21 nœuds (39 km/h) Autonomie 5 000 milles nautiques (9 000 km) à 12 nœuds (22 km/h)
  • Navires en classe : HMS Ramillies, HMS Résolution, HMS Vengeance, HMS Chêne royal, et HMS Souverain Royal
  • Mise en service : 1916-1917
  • Sort: Chêne royal coulé en 1939, le reste démoli entre 1948 et 1949.

Nevada classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 27 500 tonnes
  • Armement : canons de 10 × 14 pouces (356 & 160 mm), 21 × 5 pouces (127 & 160 mm), tubes lance-torpilles 4 × 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 20 nœuds (37 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Nevada et USS Oklahoma
  • Mise en service : 11 mars 1916
  • Sort: Oklahoma endommagé à Pearl Harbor et coulé en transit vers les États-Unis pour être mis au rebut, Nevada utilisé comme cible de tir réel pour l'opération Crossroads

Pennsylvanie classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 31 400 tonnes
  • Armement : canons de 12 × 14 pouces (356 & 160 mm), 14 × 5 pouces (127 & 160 mm), 4 × 3 pouces (76 & 160 mm), tubes lance-torpilles 2 × 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Pennsylvanie et USS Arizona
  • Mise en service : 12 juin 1916
  • Sort: Arizona coulé à Pearl Harbor, Pennsylvanie dépensé comme cible de tir réel pendant l'opération Crossroads

Ise classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 38 872 tonnes
  • Armement : canons de 12 × 14 pouces (356 & 160 mm), 16 canons de 5,5 pouces (140 & 160 mm), 8 × 5 pouces (127 & 160 mm), 20 canons de 25 & 160 mm
  • Armure : ceinture de 12 & 160 pouces, pont de 3,75 & 160 pouces, tourelle de 12 pouces, tour de 13,75 & 160 pouces
  • Vitesse : 25 nœuds (46 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Ise et Hyûga
  • Mise en service : 1er décembre 1917
  • Destin : tous deux coulés en 1945

Nouveau Mexique classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 32 000 tonnes
  • Armement : canons de 12 × 14 pouces (356 & 160 mm), 14 × 5 pouces (127 & 160 mm), 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 3 : USS Nouveau Mexique, USS Mississippi, et USS Idaho
  • Mise en service : 20 mai 1918
  • Destin : mis au rebut après la Seconde Guerre mondiale

Tennessee classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 32 000 tonnes
  • Armement : canons de 12 × 14 pouces (356 & 160 mm), 14 × 5 pouces (127 & 160 mm), 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Tennessee et USS Californie
  • Mise en service : 3 juin 1920
  • Destin : mis au rebut après la Seconde Guerre mondiale

Nagato classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 42 850 tonnes
  • Armement : canons de 8 × 16 pouces (406 & 160 mm), 20 canons de 5,5 pouces (140 & 160 mm), 8 canons AA de 5 pouces (127 & 160 mm), 98 canons AA de 25 & 160 mm
  • Aéronefs : 3 avions lancés par catapulte
  • Vitesse : 27 nœuds (50 & 160 km/h)
  • Autonomie : 5 500 & 160 nmi (10 190 & 160 km) à 16 nœuds (30 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Nagato et Mutsu
  • Mise en service : 15 novembre 1920
  • Sort: Mutsu a explosé en 1943, Nagato utilisé comme cible de tir réel pour l'opération Crossroads 1946

Francesco Caracciolo classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Italie
  • Navires en classe : 5 : Francesco Caracciolo, Christophe Colombo, Marcantonio Colonna, et Francesco Morosini
  • Lancé: 1920
  • Destin : aucun terminé, seulement Francesco Caracciolo lancé

Tosa classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Navires en classe : Tosa et Kaga
  • Lancé : 1921
  • Sort: Tosa annulé, Kaga transformé en porte-avions

Colorado classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 32 600 tonnes
  • Armement : canons de 8 × 16 pouces (406 & 160 mm), canons de 12 × 5 pouces (127 & 160 mm), canons de 8 × 3 pouces (76 & 160 mm), 2 tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 21 nœuds (39 km/h)
  • Navires en classe : 4 : USS Colorado, USS Maryland, USS Washington, et USS Virginie-Occidentale
  • Mise en service : 30 août 1923
  • Destin : tout sauf Washington---non terminé, victime du traité de Washington---Remis à la ferraille après la Seconde Guerre mondiale

Dakota du Sud classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 43 200 tonnes
  • Armement : canons de 12 × 16 pouces (406 & 160 mm), 16 × 6 pouces (152 & 160 mm), 8 × 3 pouces (76 & 160 mm), tubes lance-torpilles 2 × 21 pouces (533 & 160 mm)
  • Armure:
  • Vitesse : 23 nœuds (43 km/h)
  • Navires en classe : 6 : USS Dakota du Sud, USS Indiana, USS Montana, USS Caroline du Nord, USS Iowa, et USS Massachusetts
  • Destin : tous annulés avant le lancement en août 1923

Dunkerque classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 36 380 tonnes
  • Armement : 8 canons de 330 & 160 mm, 16 canons de 130 & 160 mm AA, 10 canons de 37 & 160 mm AA, 8 canons de 20 & 160 mm AA
  • Blindage : ceinture de 225 & 160 mm, pont de 125 & 160 mm, tourelle de 330 & 160 mm
  • Avion : 1 x catapulte avec 4 x hydravions
  • Vitesse : 31 nœuds (57 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Dunkerque et Strasbourg
  • Mise en service : 1er mai 1937
  • Sort: Strasbourg & Dunkerque sabordé 1942

Scharnhorst classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 38 900 tonnes
  • Armement : 9 canons de 28 & 160 cm (11") 12 canons de 15 & 160 cm 14 canons de 10,5 & 160 cm 16 canons de 3,7 & 160 cm AA 10 canons de 2 & 160 cm AA
  • Armure : ceinture 350 160 mm Tourelle 360 160 mm Pont 95 160 mm
  • Performances : Vitesse 30 nœuds (56 & 160 km/h) Autonomie 8 380 milles marins (15 520 & 160 km) à 15 nœuds (28 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Gneisenau et Scharnhorst
  • Mise en service : 1938
  • Sort: Scharnhorst coulé dans l'action, Gneisenau coulé comme blockship pendant la Seconde Guerre mondiale

Littorio classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Italie
  • Déplacement : 45 000 tonnes
  • Armement : 9 canons de 380 & 160 mm, 12 canons de 155 & 160 mm, 12 canons de 90 & 160 mm AA, 20 canons de 37 & 160 mm AA, 30 canons de 20 & 160 mm AA
  • Avion : 3 x hydravions catapultés
  • Armure : ceinture 350 / 160 mm
  • Vitesse : 30 nœuds (56 km/h)
  • Autonomie : 3 920 milles marins (7 260 & 160 km) à 20 nœuds (37 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 4 : Littorio, Vittorio Vénétie, Impero, et Rome
  • Mise en service : 6 mai 1940
  • Sort: Impero jamais terminé, Rome coulé en 1943, d'autres se sont rendus aux Alliés et ont été mis au rebut

Richelieu classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   France
  • Déplacement : 48 000 tonnes
  • Armement : 8 canons de 380 & 160 mm, 9 canons de 152 & 160 mm, 12 canons de 100 & 160 mm AA, 56 canons de 40 & 160 mm AA, 48 canons de 20 & 160 mm AA
  • Avion : 2 x catapultes avec 3 x hydravions
  • Blindage : coque 343 & 160 mm, pont 170 & 160 mm, tourelle 445 & 160 mm
  • Vitesse : 30 nœuds (56 km/h)
  • Portée : 8 500 / 160 nmi (15 740 / 160 km)
  • Navires en classe : 4 : Richelieu, Jean Barth, Clémenceau, et Gascogne
  • Mise en service : début 1940
  • Sort: Richelieu et Jean Barth déclassé en 1967, Clémenceau détruit pendant la construction 1944, Gascogne jamais commencé.

Bismarck classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Allemagne
  • Déplacement : 41 700 tonnes
  • Armement : 8 canons de 38 & 160 cm (15") 12 canons de 15 & 160 cm 16 canons de 10,5 & 160 cm 16 canons de 3,7 & 160 cm AA 20 canons de 2 & 160 cm AA
  • Armure : ceinture 320 & 160 mm tourelle 360 ​​& 160 mm pont 120 & 160 mm
  • Performances : Vitesse 30 nœuds (56 & 160 km/h) Portée 8 100 milles marins (15 000 & 160 km) à 16 nœuds (30 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : Bismarck et Tirpitz
  • Mise en service : 1940
  • Sort: Bismarck sabordé par son équipage 1941, Tirpitz coulé en 1944

Le roi George V classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 38 000 tonnes
  • Armement : canons 10 × 14 & 160 pouces (356 & 160 mm) 16 x 5,25 pouces (133 & 160 mm) canons 64 x 2-pdr (40 mm) "pom-pom"
  • Armure:
  • Performances : vitesse 27,5 nœuds (50,9 & 160 km/h) Autonomie 4 750 milles marins (8 800 & 160 km) à 18 nœuds (33 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 5 : HMS Prince de Galles, HMS Howe, HMS Anson, HMS Le roi George V, HMS Le Duke de York
  • Mise en service : 1940
  • Sort: Prince de Galles Coulé en décembre 1941. D'autres mis au rebut en 1957.

Lion classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Royaume-Uni
  • Déplacement : 40 500 tonnes standard
  • Armement : canons de 9 × 16 pouces (406 & 160 mm) 16 canons de 5,25 & 160 pouces 48 x 2 livres
  • Armure : ceinture de 15 ° 160 pouces Tourelle de 15 pouces
  • Performances : Vitesse 30 nœuds (56 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 4 : HMS Conquérant, HMS Téméraire, HMS Tonnerre, et HMS Lion
  • Mise en service : mise en chantier 1939, travaux arrêtés en 1940

Caroline du Nord classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays : États-Unis
  • Déplacement : 35 000 tonnes
  • Armement : canons de 9 × 16 pouces (406 & 160 mm), canons de 20 × 5 pouces (127 & 160 mm), 16 canons AA de 28 & 160 mm
  • Armure:
  • Vitesse : 27 nœuds (50 & 160 km/h)
  • Navires en classe : 2 : USS Caroline du Nord et USS Washington
  • Mise en service : 9 avril 1941
  • Sort: Caroline du Nord est un navire-musée à Wilmington, N.C., Washington mis au rebut

Yamato classe[ modifier | modifier la source]

  • Pays :   Japon
  • Déplacement : 65 000 tonnes
  • Armement : 9 canons de 460 & 160 mm (18,2 & 160 pouces), 12 canons de 155 & 160 mm, 12 canons de 127 & 160 mm, 24 canons de 25 & 160 mm AA, 4 canons de 13 & 160 mm AA
  • Avion : 2 x catapultes avec 7 x hydravions
  • Blindage : ceinture 410 & 160 mm, pont 200 & 160 mm, tourelle 650 & 160 mm
  • Vitesse : 27 nœuds (50 & 160 km/h)
  • Autonomie : 11 500 / 160 km à 16 nœuds (30 160 km/h)
  • Navires en classe : 3 : Yamato, Musashi, et Shinano
  • Mise en service : 16 décembre 1941
  • Sort: Shinano converti en porte-avions, Musashi coulé en 1944, Yamato coulé 1945

Destin et localisation

Le type navire SMS Wittelsbach a été lancé le 3 juillet 1900 au Kaiserliche Werft Wilhelmshaven. En 1901, les navires jumeaux SMS Wettin a couru le 6 juin à Schichau à Dantzig, SMS Zähringen le 12 juin au chantier naval Germania à Kiel, SMS Schwaben le 19 août au Kaiserliche Werft Wilhelmshaven et enfin SMS Mecklembourg le 9 novembre à l'AG Vulcan lancé à Szczecin.
Le 1er octobre 1902, le mouiller a été mis en service en tant que premier navire de la classe, suivi le même mois par Wittelsbach et Zähringen . Mecklembourg est entré en service en juin 1903. Ces quatre navires sont arrivés au 1er escadron après des essais. Wittelsbach et Zähringen à gauche
le 20 septembre 1910, les deux autres puis à l'été 1911. Ils furent remplacés par de grands navires.

Les Souabe est entré en service comme navire-école en 1904 et était un navire-école d'artillerie de 1905 à 1911 avant d'être remplacé par le navire jumeau mouiller . Wittelsbach est devenu le navire-mère de la division de réserve en 1911, les trois autres navires jumeaux étaient des navires auxiliaires sans pilote.

Les cinq navires provenaient de la mobilisation en 1914 dans le IV. Escadron et est resté en service de la flotte ou dans la mer Baltique jusqu'en 1916 et par la suite des navires vivants ou d'exercice. A l'exception du Zähringen , ils ont été mis au rebut en 1921/22.

Les Zähringen était un navire de forage à Kiel de 1916 à 1918 et un Hulk après la guerre, jusqu'à ce qu'il soit converti en navire cible télécommandé en 1927 et remis en service. Le navire a été coulé par des bombes aériennes à Gdynia en 1944 .

Section longitudinale

Dessin en coupe longitudinale d'un Wittelsbach- navire de classe , publié dans Notre marine par Vizadmiral a. D. Hermann Kirchhoff, Verlag von Quelle & Meyer, Leipzig 1914


Présentation du livre : cuirassés de la classe Wittelsbach

Note des articles : FA (10) · FL (10) · Un (9) · AG (8) · B (7) · C (5) · Début (3) · Talon (1) · Non évalué (0) · Autres (-)
Partition du livre : FA (10–9,5) · A (9,4–8,5) · AG (8,4–7,5) · B (7,4 à 6,1) · C (6,0–4,1) · Début (4.0–2.1) · Stub (2.0–0)

^[a] Les supports d'utilisation équitable sont exclus lors de la commande du livre. Ce n'est pas nécessairement un problème. Assurez-vous simplement que l'absence de ce contenu ne pose pas de problème avec le texte, tel que "Comme vu dans l'image ci-dessus [fair use], . ". Envisagez de les remplacer par des médias gratuits de Wikimedia Commons si possible.
^[b] Il ne s'agit pas d'une évaluation de la qualité du livre dans son ensemble, mais plutôt d'une estimation approximative de la qualité moyenne des articles qu'il contient. Les livres avec des moyennes élevées peuvent manquer de contenu ou souffrir d'autres problèmes. À l'inverse, les livres avec des moyennes faibles peuvent contenir des articles avec des évaluations obsolètes, ou des articles qui peuvent ne jamais dépasser une certaine limite simplement parce qu'il n'y a pas grand-chose à dire à leur sujet.


Cuirassés de la classe Wittelsbach - Histoire

La construction du cuirassé de l'US Navy a commencé avec la pose de la quille du Maine en 1888 et s'est terminée avec la suspension du Kentucky (BB-66) incomplet en 1947. Au cours de cette période de près de six décennies, 59 cuirassés de 23 conceptions de base différentes (ou "classes") ont été achevés pour la Marine. Vingt autres cuirassés et croiseurs de bataille (trois autres « classes ») ont été commencés ou planifiés, mais pas terminés.

Bien que le taux de construction soit en moyenne presque exactement d'un par an, ce n'était pas un processus régulier, mais il était concentré en deux phases. La première, correspondant à l'ascension des États-Unis au rang de première classe dans la marine, a commencé en 1888 et s'est brutalement arrêtée avec la signature du traité de limitation de la marine en 1922. La deuxième phase de construction a commencé en 1937 et s'est effectivement achevée en 1944 avec la mise en service de l'USS Missouri (BB-63), le dernier des dix cuirassés achevés au cours de cette période.

À l'exception des croiseurs de bataille rapides de la classe Lexington et des cuirassés de la classe Iowa, il s'agissait de navires relativement lents, aussi lourdement blindés qu'armés, destinés principalement à se former en formation avec leurs "sœurs" et à se battre contre des adversaires similaires, utilisant leurs puissants canons pour régler l'affaire. À leur époque, elles étaient les « reines de la mer », le fondement de l'offensive et de la défense stratégiques nationales. Cette "journée" ne s'est terminée qu'avec l'arrivée, en fait juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale, d'avions qui pouvaient non seulement dépasser les gros canons, mais aussi délivrer des coups de puissance égale ou supérieure. Par la suite, au moins à la lumière du jour lorsque les avions pouvaient voler, les cuirassés servaient d'auxiliaires aux porte-avions.

La Seconde Guerre mondiale a apporté une autre mission, le bombardement côtier, dans lequel le feu des canons lourds était précisément dirigé contre les installations ennemies à terre, pour ouvrir la voie à une invasion ou simplement pour détruire le potentiel de guerre. Cela a justifié le maintien des gros canons dans l'ère d'après-guerre et les a ramenés au service actif à trois reprises. Jusqu'en 2006, six décennies après l'achèvement du dernier cuirassé de la marine américaine, deux ont été conservés dans le registre des navires de la marine pour un éventuel emploi futur dans ce rôle.

Cette page présente des photographies sélectionnées de cuirassés de la marine américaine et fournit des liens vers une couverture illustrée plus complète des classes de cuirassés individuels.

Pour des images liées à des classes spécifiques de cuirassés de la marine américaine, voir :

  • Deux cuirassés expérimentaux de deuxième classe, d'environ 6000 tonnes, commencés dans le cadre du programme de l'année fiscale 1887 :
    • Texas (classé à l'origine comme cuirassé. Reclassé comme cuirassé de deuxième classe vers 1894.) et
    • Maine (Original Armored Cruiser #1. Reclassé comme cuirassé de deuxième classe vers 1894.)
    • Classe Indiana (cuirassés n° 1 à 3) -- Exercice 1891
    • Iowa (cuirassé n° 4) -- Exercice 1893
    • Classe Kearsarge (cuirassés n° 5 et 6) -- Exercice 1896
    • Classe Illinois (cuirassés n° 7 à 9) -- Exercice 1897
    • Classe Maine (cuirassés n° 10 à 12) -- Exercice 1899
    • Classe Virginia (cuirassés n° 13 à 17) -- Années fiscales 1900 et 1901
    • Classe Connecticut (cuirassés n° 18 à 22 et 25) -- Exercices 1903, 1904 et 1905
    • Classe Mississippi (cuirassés n° 23 à 24) -- Exercice 1904
    • Classe Caroline du Sud (cuirassés n° 26 et 27) -- exercice financier 1906
    • Classe Delaware (cuirassés n° 28 et 29) -- Années fiscales 1907 et 1908
    • Classe Florida (cuirassés n° 30 et 31) -- exercice financier 1909
    • Classe Wyoming (cuirassés n° 32 et 33) -- exercice financier 1910
    • Classe New York (cuirassés n° 34 et 35) -- Exercice 1911
    • Classe Nevada (cuirassés n° 36 et 37) -- Exercice 1912
    • Classe Pennsylvanie (cuirassés n° 38 et 39) -- Exercices 1913-14
    • Classe Nouveau-Mexique (cuirassés n° 40 à 42) -- Exercice 1915
    • Classe Tennessee (BB-43 & BB-44) -- Exercice 1916
    • Classe Colorado (BB-45 à BB-48) -- Exercice 1917
    • Classe Dakota du Sud (BB-49 à BB-54) -- Exercices 1918-19
    • Classe Lexington (CC-1 à CC-6) -- Années fiscales 1917-19.
    • Classe Caroline du Nord (BB-55 & BB-56) -- Exercice 1937
    • Classe Dakota du Sud (BB-57 à BB-60) -- Exercice financier 1939
    • Classe Iowa (BB-61 à BB-66) -- Exercice 1940-41
    • Classe Montana (BB-67 à BB-72) -- Année fiscale 1941.

    Bien que les grands croiseurs de la classe Alaska (CB-1 à CB-6) de 1941 fassent en fait partie de la lignée des croiseurs, certaines sources persistent à les désigner (à tort) comme des "croiseurs de combat". En conséquence, un lien est fourni ici vers leur page de classe.

    Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

    Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

    Essais de vitesse au large de la côte du Maine, 1906.
    Photographié par Enrique Muller. Remarquez les marins qui se pressent sur les rails, observant le bateau du photographe, qui est sur le point d'être submergé par la vague de proue du cuirassé.

    Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

    Image en ligne : 117 Ko 740 x 620 pixels

    Entièrement vêtu de drapeaux et avec son équipage sur les rails, lors de la revue navale au large de New York, le 3 octobre 1911.

    Photographie du Bureau of Ships Collection aux Archives nationales des États-Unis.

    Image en ligne : 84 Ko 740 x 610 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Tirant ses canons de batterie principale de 14"/45, lors d'un entraînement de combat à longue portée, février 1928.

    Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

    Image en ligne : 118 Ko 740 x 580 pixels

    La flotte de combat des États-Unis

    Fumant en colonne au large de la côte californienne au milieu ou à la fin des années 1920.
    Les trois principaux navires sont (sans ordre particulier) le Colorado (BB-45), le Maryland (BB-46) et le West Virginia (BB-48), suivis du Tennessee (BB-43) et de trois cuirassés plus anciens.
    Photographie prise du USS California (BB-44).

    Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

    Image en ligne : 106 Ko 590 x 765 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Le tangage dans une mer agitée dans les années 1930.

    Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

    Image en ligne : 86 Ko 740 x 610 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

    Les cuirassés West Virginia (BB-48) (coulés à gauche) et Tennessee (BB-43) enveloppés de fumée après le raid aérien japonais.

    Avec l'aimable autorisation de la collection de photographies de l'Institut naval des États-Unis.

    Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

    Image en ligne : 87 Ko 740 x 610 pixels

    Dans une violente tempête dans le Pacifique occidental, le 8 novembre 1944.
    Photographié à partir de l'USS Intrepid (CV-11).
    L'USS Hancock (CV-19) est à l'arrière-plan.

    Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

    Image en ligne : 110 Ko 740 x 610 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Bombardement de Kamaishi, Japon, 14 juillet 1945

    L'USS Indiana (BB-58) tire une salve de ses canons avant 16"/45 à l'usine de Kamaishi de la Japan Iron Company, à 250 milles au nord de Tokyo. Une seconde auparavant, l'USS South Dakota (BB-57), à partir duquel cette photographie a été prise, a tiré la salve initiale du premier bombardement naval des îles japonaises.
    La superstructure de l'USS Massachusetts (BB-59) est visible directement derrière l'Indiana. Le croiseur lourd au centre gauche est soit l'USS Quincy (CA-71) soit l'USS Chicago (CA-136) .

    Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

    Image en ligne : 101 Ko 740 x 505 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Ancré à Sagami Wan ou dans la baie de Tokyo, au Japon, avec d'autres unités de la troisième flotte américaine, le 30 août 1945. Le mont Fujiyama est à peine visible au loin.
    Le Missouri arbore le drapeau quatre étoiles de l'amiral William F. Halsey.

    Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

    Image en ligne : 69 Ko 740 x 615 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Tire une salve d'obus de 16 pouces depuis la tourelle n° 2 tout en bombardant Chongjin, en Corée du Nord, dans le but de couper les communications ennemies, octobre 1950.
    Chongjin est à seulement 39 miles de la frontière nord de la Corée du Nord.

    Il s'agit d'une version teintée de couleur d'un original en noir et blanc. La photographie originale est la photo n° : 80-G-421049.

    Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales des États-Unis.

    Image en ligne : 84 Ko 740 x 605 pixels

    Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

    Tire une bordée complète de neuf canons de 16"/50 et six de 5"/38 au cours d'un exercice sur cible près de l'île de Vieques, Porto Rico, le 1er juillet 1984.
    Photographié par PHAN J. Alan Elliott.
    Notez les effets de commotion à la surface de l'eau et les canons de 16 pouces à divers degrés de recul.

    Photographie officielle de la marine américaine, de la collection de médias du ministère de la Défense.

    Image en ligne : 183 Ko 740 x 605 pixels

    Pour des images liées à des classes spécifiques de cuirassés de la marine américaine, voir :

    • Deux cuirassés expérimentaux de deuxième classe, d'environ 6000 tonnes, commencés dans le cadre du programme de l'année fiscale 1887 :
      • Texas (classé à l'origine comme cuirassé. Reclassé comme cuirassé de deuxième classe vers 1894.) et
      • Maine (Original Armored Cruiser #1. Reclassifié comme cuirassé de deuxième classe vers 1894.)
      • Classe Indiana (cuirassés n° 1 à 3) -- Exercice 1891
      • Iowa (cuirassé n° 4) -- Exercice 1893
      • Classe Kearsarge (cuirassés n° 5 et 6) -- Exercice 1896
      • Classe Illinois (cuirassés n° 7 à 9) -- Exercice 1897
      • Classe Maine (cuirassés n° 10 à 12) -- Exercice 1899
      • Classe Virginia (cuirassés n° 13 à 17) -- Années fiscales 1900 et 1901
      • Classe Connecticut (cuirassés n° 18 à 22 et 25) -- Exercices 1903, 1904 et 1905
      • Classe Mississippi (cuirassés n° 23 à 24) -- Exercice 1904
      • Classe Caroline du Sud (cuirassés n° 26 et 27) -- exercice financier 1906
      • Classe Delaware (cuirassés n° 28 et 29) -- Années fiscales 1907 et 1908
      • Classe Florida (cuirassés n° 30 et 31) -- exercice financier 1909
      • Classe Wyoming (cuirassés n° 32 et 33) -- exercice financier 1910
      • Classe New York (cuirassés n° 34 et 35) -- Exercice 1911
      • Classe Nevada (cuirassés n° 36 et 37) -- Exercice 1912
      • Classe Pennsylvania (cuirassés n° 38 et 39) -- Exercices 1913-14
      • Classe Nouveau-Mexique (cuirassés n° 40 à 42) -- Exercice 1915
      • Classe Tennessee (BB-43 & BB-44) -- Exercice 1916
      • Classe Colorado (BB-45 à BB-48) -- Exercice 1917
      • Classe Dakota du Sud (BB-49 à BB-54) -- Exercices 1918-19
      • Classe Lexington (CC-1 à CC-6) -- Années fiscales 1917-19.
      • Classe Caroline du Nord (BB-55 & BB-56) -- Exercice 1937
      • Classe Dakota du Sud (BB-57 à BB-60) -- Exercice financier 1939
      • Classe Iowa (BB-61 à BB-66) -- Exercice 1940-41
      • Classe Montana (BB-67 à BB-72) -- Année fiscale 1941.

      Bien que les grands croiseurs de la classe Alaska (CB-1 à CB-6) de 1941 fassent en fait partie de la lignée des croiseurs, certaines sources persistent à les désigner (à tort) comme des "croiseurs de combat". En conséquence, un lien est fourni ici vers leur page de classe.

      Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

      Page réalisée le 10 mai 2000
      Codification et texte introductif mis à jour le 11 mai 2009


      Pourquoi les cuirassés vieux de 50 ans étaient un élément essentiel de l'opération Desert Storm

      Lorsque le dictateur irakien Saddam Hussein a laissé expirer le délai des Nations Unies pour le retrait de ses troupes du Koweït, il devait savoir qu'il y aurait des conséquences.

      Hussein pensait que l'attaque proviendrait d'un débarquement amphibie du golfe Persique. Après tout, c'est pourquoi il y avait deux énormes cuirassés assis au large de la côte. droit?

      Les cuirassés de classe Iowa Missouri et Wisconsin ont été lancés en 1944 et 1943, respectivement, pour combattre la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Quelle autre raison les États-Unis pourraient-ils avoir pour eux dans le golfe Persique que les énormes canons de 16 pouces des navires ?

      Il s'avère que ces vieux chiens avaient encore de nouveaux tours et de bonnes dents.

      Le 17 janvier 1991, la date limite pour le retrait irakien en vertu de la résolution 678 des Nations Unies a expiré et l'opération Desert Shield est devenue l'opération Desert Storm.

      Les forces irakiennes, bien que technologiquement avancées et massives sur le papier, étaient des vétérans aguerris de la guerre Iran-Irak, qu'ils venaient de combattre pendant une décennie. Le seul problème pour les troupes de Saddam était que l'Iran n'a jamais eu la puissance aérienne des États-Unis.

      Pendant 42 jours, les États-Unis et leurs partenaires de la coalition ont fait pleuvoir la destruction sur ces troupes et sur l'Irak lors d'une campagne aérienne massive. En 100 000 sorties, la puissance aérienne alliée a paralysé l'infrastructure militaire et civile de l'Irak.

      Les canons d'un cuirassé américain ont illuminé une cible ennemie pour la première fois depuis la guerre du Vietnam, lorsque le Wisconsin a détruit des cibles d'artillerie irakiennes dans le sud du Koweït. Le décor était planté pour une invasion de la coalition par le biais d'un débarquement amphibie via l'île de Faylaka au Koweït.

      Les troupes américaines sont entrées en force au Koweït le 24 février 1991. La nuit précédente, les cuirassés ont recouvert le littoral et les positions irakiennes de tirs navals nourris pour renforcer l'idée que l'invasion était imminente et viendrait de la mer.

      Après une nuit de pluie d'obus sur les Irakiens, le Missouri s'est mis en position pour soutenir les réel l'avance de la coalition, qui a traversé la frontière terrestre depuis l'Arabie saoudite.

      Les 1re et 2e divisions de marines ont envahi le Koweït par voie terrestre et se sont dirigées directement vers Koweït City. Le VIIe corps de l'armée américaine, dirigé par le 2e régiment de cavalerie blindée, a frappé les Irakiens de l'ouest, le XVIIIe corps les a attaqués via le désert irakien et la 101e aéroportée a mené l'assaut aérien le plus profond de l'histoire en territoire ennemi - pour ne citer qu'un quelques éléments de l'invasion.

      Les forces terrestres britanniques, françaises et américaines ont durement frappé les Irakiens en 100 heures, tout était terminé. L'Irak a capitulé et les forces de la coalition ont libéré le Koweït.

      C'était le dernier hourra pour les cuirassés de classe Iowa. Les gros canons n'étaient pas la seule contribution apportée par les hommes de guerre vieillissants, cependant. Les troupes irakiennes se sont rendues au véhicule aérien sans pilote (UAV) Pioneer du Missouri lors du bombardement initial du 24 février, alors qu'il repérait des cibles pour les puissants cuirassés.


      HistoirePorn | Image | "La classe Wittelsbach du cuirassé pré-dreadnought SMS Mecklenburg lors de sa visite en Norvège, 1906.[3552 × 2350]"

      Si vous souhaitez retranscrire ce message, veuillez répondre à ce commentaire en revendiquant ou en revendiquant . Je marquerai automatiquement ce post comme en cours afin qu'une seule personne travaille sur un post à un moment donné. Veuillez vérifier que la publication n'enfreint pas les règles du sous-parent avant de réclamer.

      Lorsque vous avez terminé, veuillez commenter à nouveau avec done . Votre style sera mis à jour pour refléter le nombre de messages que vous avez transcrits et le message sera marqué comme terminé.

      Voici une liste de contrôle qui pourrait vous aider!

      Type de message : image. Veuillez utiliser le formatage suivant :

      Noter: Utilisez l'un de ces guides de format en copiant et en collant tout ce qui se trouve dans la zone de démarque bleue et en remplaçant les invites par les informations pertinentes. Si vous utilisez New Reddit, veuillez passer votre éditeur de commentaires en mode Markdown, et non en mode Fancy Pants.

      Rappelles toi: Nous voulons retranscrire le texte exactement tel qu'il est vu, donc s'il vous plaît ne faites pas de corrections aux fautes de frappe ou de grammaire. Copiez les emojis dans votre transcription en trouvant le caractère approprié dans emojipedia.


      Les cuirassés rapides de la Seconde Guerre mondiale : la classe du Dakota du Sud en photos

      À la fin des années 1930, alors que le monde se rapprochait de la Seconde Guerre mondiale, le Conseil général de la marine des États-Unis s'est réuni pour discuter des deux Caroline du Nord-cuirassés de classe qui avaient été affectés au projet de construction FY1937.

      La suggestion initiale était pour deux autres Caroline du Nords à ajouter au programme, mais le chef des opérations navales, l'amiral William H. Standley, voulait que les nouveaux navires soient également d'un nouveau design. Ainsi, le début de la Dakota du Sud-les navires de classe a été marqué.

      La conception a été rédigée pour la première fois en mars 1937, et plusieurs conceptions ont été proposées dans le but d'éliminer la totalité ou la plupart des lacunes connues dans le Caroline du Nord-cuirassés de classe, sans augmenter significativement le poids. Ces déficiences comprenaient une protection subaquatique inadéquate et des moteurs à turbine obsolètes.

      Caroline du Nord en cours le 3 juin 1946. À cette époque, de nombreuses armes antiaériennes légères (Bofors 40 mm et Oerlikon 20 mm) montées pendant la guerre avaient été retirées, tandis que des radars plus modernes avaient été montés sur son entonnoir avant et son grand mât.

      Également Caroline du Nords n'avaient pas suffisamment d'espace pour agir en tant que porte-drapeaux. Le projet final pour deux cuirassés a été accepté le 4 janvier 1938 et le 4 avril 1938, les navires ont été officiellement commandés.

      Une conception préliminaire de la classe du Dakota du Sud

      En raison de l'aggravation de la situation en Europe et en Asie et des signes croissants d'un déclenchement de guerre, le Congrès a approuvé la production de deux cuirassés supplémentaires basés sur le nouveau design.

      Dakota du Sud en construction en avril 1940 au chantier naval de New York Shipbuilding Corporation, Camden, New Jersey

      Généralement, le Dakota du SudLes cuirassés de classe - avaient une longueur totale de 680 pieds et un déplacement standard de 39 200 tonnes tout en déplaçant 49 861 tonnes à pleine charge. Les navires étaient propulsés par des turbines à vapeur à engrenages fournies par General Electric et Westinghouse, et avaient une vitesse de 27,5 nœuds et une autonomie de plus de 15 000 milles marins.

      Le cuirassé de la marine américaine USS South Dakota (BB-57) a jeté l'ancre à Hvalfjörður, en Islande, le 24 juin 1943.

      Pour l'armement, ils disposaient d'une batterie principale de neuf canons Mark 6 de calibre 16&8243/45, similaire au Caroline du Nords. L'armement secondaire était constitué de canons antiaériens comprenant vingt canons à double usage de 5 pouces/38 calibres, 64 canons Bofors de 1,57 pouce/56 et 77 canons de 20 mm/70.

      Le Dakota du Sud montre la plage d'élévation indépendante de ses canons principaux

      Les Dakota du Suds, contrairement au Caroline du Nords, ont été conçus pour résister aux tirs d'obus de 16 pouces. Leur zone immunitaire contre les projectiles de 2 240 livres variait de 17 000 à 30 900 mètres. Ils avaient une protection importante de la tourelle de la batterie principale qui mesurait 18 pouces d'épaisseur.

      Leur garde sous-marine comprenait quatre cloisons longitudinales de torpille, qui pouvaient absorber une explosion sous-marine équivalente à environ 700 livres de trinitrotoluène (TNT) à une profondeur allant jusqu'à 17,9 pieds.

      Contrôle de batterie secondaire et canons AA légers à bord du South Dakota (BB-57) dans l'Atlantique, 1943.

      Au sein du Dakota du Sud existait quatre cuirassés rapides : le Dakota du Sud, Indiana, Massachusetts et Alabama.

      Les Dakota du Sud faisait partie de la Force opérationnelle 64 (TF 64), un groupe de cuirassés qui comprenait également le Caroline du Nord-classe navire Washington et quatre destroyers. Ensemble, ils interceptèrent une force de bombardement japonaise le 15 novembre 1942.

      Alabama à Casco Bay, Maine vers décembre 1942.

      Lors de la seconde bataille navale de Guadalcanal, la TF 64 endommage les croiseurs japonais Takao et Atago et força le sabordage du cuirassé Kirishima et destructeur Ayanami.

      Le cuirassé américain USS Washington (BB-56) tirant sur le cuirassé japonais Kirishima, lors de la bataille navale de Guadalcanal les 14 et 15 novembre 1942.

      Les Dakota du Sud a également participé à la bataille de Tarawa parmi ses autres batailles. Il est présent à la reddition du Japon en septembre 1945. Le 31 janvier 1947, il est désarmé.

      Indiana a commencé ses opérations au large de Guadalcanal lorsque sa sœur Dakota du Sud réparations nécessaires. Sa fonction principale était le bombardement côtier, à l'appui des Marines engageant les forces japonaises sur l'île.

      L'Indiana en tête du Massachusetts et les croiseurs lourds Chicago et Quincy peu avant le bombardement de Kamaishi le 14 juillet 1945. Cette photo a été prise du Dakota du Sud.

      Elle a ensuite participé à l'invasion de Tarawa, au cours de laquelle elle a abattu son premier avion. Indiana a également été impliqué dans des actions telles que l'invasion des îles Marshall, l'invasion de Hollandia, le bombardement de Truk et le bombardement d'Iwo Jima, entre autres. Elle a continué à servir jusqu'à la fin de la guerre en août 1945.

      Massachusetts en croisière à 15 nœuds au large de Point Wilson, Washington, le 11 juillet 1944

      Massachusetts était le troisième navire de cette classe. Elle a servi de vaisseau amiral dans l'opération Torch, l'invasion alliée de l'Afrique du Nord. Après son succès dans la campagne d'Afrique du Nord, il a reçu une refonte et a été envoyé sur le théâtre du Pacifique Sud pour y soutenir les opérations. Le 27 mars 1947, il est désarmé et envoyé à la flotte de réserve de l'Atlantique.

      Massachusetts en cours

      Alabama était le quatrième et dernier membre du Dakota du Sud classer. En août, il est envoyé sur le théâtre du Pacifique, où il sert avec la troisième flotte américaine lors de missions amphibies dans les îles Gilbert.

      Alabama lors de son shakedown en 1942

      Alabama a abattu son premier avion ennemi en mars 1944, et pendant la bataille de la mer des Philippines, elle a mené des opérations anti-aériennes. Plus tard, il s'est rendu aux îles Mariannes pour fournir un appui-feu aux troupes au sol. Elle a également participé à la bataille du golfe de Leyte et au raid aérien de Kyushu. Le 1er juin 1962, il est radié du registre naval.

      USS Alabama en 2008 amarré comme navire-musée à Mobile.Photo Lowesvisa CC BY 3.0

      Les Dakota du Sud est commémoré à Sioux Falls, dans le Dakota du Sud. Indiana a été vendu à la ferraille pour 418 387 $. Massachusetts est situé à Battleship Cove, un musée maritime du Massachusetts. Alabama réside à Mobile, en Alabama, en tant que navire-musée et principale attraction du Battleship Memorial Park.

      Tourelles de 5 pouces à bord du USS Massachusetts (BB-59). Prise lors d'un ravitaillement en carburant de la classe T3-S2-A1 Kaskaskia (AO-27) lors d'une tempête en mer, le 17 octobre 1944.

      Le premier maître (CPO), affecté à l'US Naval War College, à la base navale de Newport et au Naval Undersea Warfare Center de Newport, RI, arrivent à bord du cuirassé de la classe Dakota du Sud, l'USS Massachusetts (BB-59), à Fall River, Mass ., pour participer à un projet de relations communautaires (COMREL).

      Le cuirassé USS Alabama est un cuirassé de classe Dakota du Sud. L'Alabama a été mis en service en 1942 et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale dans les théâtres de l'Atlantique et du Pacifique.Photo : Nicolas Chadeville CC BY 4.0

      USS Ringgold (DD-500) et un cuirassé de la classe Dakota du Sud, en 1945, vus depuis le pont de l'USS Lexington (CV-16).

      USS Alabama (BB-60), Battleship Memorial Park – Mobile, Alabama.Photo : Tony Webster CC BY 2.0


      Voir la vidéo: These Are The Biggest Battleships of All Time