No. 16 Fighter Squadron (RNZAF) : Seconde Guerre mondiale

No. 16 Fighter Squadron (RNZAF) : Seconde Guerre mondiale


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

No. 16 Fighter Squadron (RNZAF) : Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

Le No.16 Fighter Squadron, RNZAF, participe à l'invasion de la Nouvelle-Géorgie, aux campagnes américaines et australiennes sur Bougainville et à la longue campagne de neutralisation de Rabaul.

L'escadron n°16 a été formé en juin 1942. L'escadron a déménagé dans sa première base permanente à Fairhall, un champ satellite pour Woodbourne près de Blenheim sur l'île du Sud en août 1942, d'où il devait fournir une couverture de combat pour la navigation dans la région de Wellington. .

1943

En juin 1943, l'escadron s'est déplacé à Espiritu Santo et a commencé ses opérations. Il a effectué un mélange de patrouilles anti-sous-marines et de missions d'interception, enquêtant sur des avions non identifiés dans la région.

Le 17 juillet, les dix premiers pilotes se sont rendus à Guadalcanal et le 18 juillet, ils ont commencé leurs opérations. Le 25 juillet, le No.16 Squadron a relevé le No.14 Squadron à Guadalcanal et est entré dans le combat pour la Nouvelle-Géorgie (Opération Toenails).

Le 14e Escadron avait été impliqué dans des combats intenses début juillet après l'invasion américaine de la Nouvelle-Géorgie. Le 16e Escadron a effectué un mélange similaire de missions de couverture et d'escorte de chasse au-dessus de la Nouvelle-Géorgie et de Bougainville, mais a vu moins de Japonais.

Le premier affrontement majeur de l'escadron avec les Japonais a eu lieu le 31 juillet lorsque huit avions escortaient une force de SBD et de TBF américains à Munda. Une grande force japonaise a été détectée après le raid américain et le No.16 Squadron a reçu l'ordre de l'intercepter. Le vol a perdu sa formation alors qu'il tentait de prendre de l'altitude et a été attaqué par une trentaine de Zero. Deux avions ont été abattus et l'un des pilotes a été perdu.

En août, le rôle principal de l'escadron était de fournir des escortes de bombardiers et de rechercher les navires ennemis. Le 25 août, ils parviennent même à détruire une barge de débarquement japonaise sur l'île de Choiseul et, le 26 août, à incendier un petit bateau à vapeur.

Le 3 septembre, l'escadron escortait une force de B-24 effectuant une attaque contre Kahili à Bougainville. Le Fl Lt Vanderpump et le Fl Sergeant Miller ont repéré un B-24 endommagé qui était attaqué et ont chassé huit à dix Zero. Le B-24 est revenu sain et sauf et les deux pilotes ont reçu le DFC américain, la première fois qu'il était décerné à des membres de la RNZAF.

L'escadron a été relevé du 11 au 15 septembre par l'escadron n°17 ​​après une tournée au cours de laquelle s'était écoulé 2 100 heures de fonctionnement.

Fin novembre, le No.16 Squadron a remplacé le No.18 Squadron dans la RNZAF Fighter Wing, basée à Ondonga sur la côte ouest de la Nouvelle-Géorgie.

Le 11 décembre, la RNZAF a effectué sa première mission de chasseurs-bombardiers. Cela ne concernait que trois avions de la RNZAF Wing, chacun avec deux bombes de 100 livres et était une attaque contre une position japonaise à Kieta sur Bougainville. Une deuxième mission de chasseurs-bombardiers le 14 décembre a entraîné la destruction d'un pont au sud-ouest de Bougainville. Au cours des deux années suivantes, la RNZAF effectuera un nombre de plus en plus important de missions de chasseurs-bombardiers.

Le 17 décembre, les Alliés effectuent leur premier grand raid sur Rabaul depuis Bougainville. La plupart des avions impliqués étaient basés sur la Nouvelle-Géorgie et ont traversé le nouvel aérodrome de Torokina, dans la baie du cap Augusta. La RNZAF Fighter Wing a fourni vingt-quatre avions sur les quatre-vingt qui ont participé à cette première attaque. Les Néo-Zélandais ont revendiqué cinq chasseurs japonais mais ont perdu deux pilotes, dont le Wing Commander, T. O. Freeman.

L'aile est retournée à Rabaul le 24 décembre lorsque douze avions japonais ont été réclamés pour la perte de cinq pilotes.

1944

En mars-mai 1944, l'escadron fit partie de la RNZAF Fighter Wing à Bougainville et mena une série d'attaques contre des cibles japonaises à Bougainville et autour de Rabaul.

En août et septembre 1944, l'escadron était basé à Bougainville, où il assurait une partie de la défense aérienne de l'Empress Augusta Bay et effectuait des balayages de chasseurs-bombardiers à travers la partie de l'île occupée par les Japonais ainsi que vers Rabaul.

Le 21 décembre 1944, le No.16 Squadron rejoint le No.14 Squadron à Green Island, entre Bougainville et Green Island. Les deux escadrons avaient plusieurs tâches - assurer une patrouille permanente au-dessus de Rabaul, escorter les avions de sauvetage air-mer "Dumbo", effectuer des patrouilles à l'aube et au crépuscule dans la région, maintenir quatre avions prêts à se dépêcher pour intercepter les raids japonais et pour effectuer des balayages offensifs à travers les zones occupées par les Japonais de la Nouvelle-Bretagne et de la Nouvelle-Irlande.

Les deux escadrons ont partagé ce rôle jusqu'en janvier 1945, date à laquelle la tournée du n°14 sous les tropiques s'est terminée. Le No.16 Squadron est resté à Green Island jusqu'à ce qu'il soit relevé par le No.15 Squadron en février 1945 et qu'il soit retourné en Nouvelle-Zélande.

1945

Bien que la résistance japonaise ait été limitée, ces opérations pouvaient parfois être coûteuses. Le 15 janvier, nos 14 et 16 escadrons attaquent Toboi, juste au sud-ouest de Rabaul. Après l'attaque Fl. Le LT Keefe du 14e Escadron a dû se retirer. Il a atterri en toute sécurité dans le port de Simpson et a été vu en train de nager hors du port. Les avions des deux escadrons ont assuré une couverture aérienne toute la journée, mais une tentative d'atterrissage d'un Catalina a été déjouée par les tirs anti-aériens japonais. Alors que leur carburant commençait à manquer, les Corsairs ont été contraints de rentrer chez eux. Sur leur chemin, ils ont rencontré une tempête tropicale. Cinq avions se sont écrasés dans la mer, un sixième s'est écrasé sur l'île Green et un septième a disparu. Aucun des aéronefs manquants ou de leurs équipages n'a pu être retrouvé. Keefe lui-même a été capturé par les Japonais mais est mort en tant que prisonnier de guerre.

En avril 1945, l'escadron était l'un des quatre escadrons de la RNZAF qui s'installèrent à Bougainville, lorsque le nombre d'escadrons de chasse passa de deux à quatre.

Les escadrons arrivent juste au moment où la chaîne de commandement sur Bougainville s'améliore. Avant avril, toutes les demandes de soutien aérien allaient du 2e corps australien au commandant de l'Air, North Solomons, qui donnait ensuite des ordres à la RNZAF. A partir d'avril, un lien direct a été établi entre les Australiens et la RNZAF.

Les quatre escadrons devaient fournir des patrouilles à l'aube et au crépuscule pour se prémunir contre d'éventuelles attaques aériennes japonaises. Ils ont également été utilisés pour des missions d'attaque au sol, attaquant des cibles tactiques proches des lignes australiennes, des concentrations de troupes derrière les lignes et des cibles autour des principales bases japonaises. En avril, les quatre escadrons ont effectué en moyenne 50 à 60 sorties par jour.

En juin 1945, le No.16 a été remplacé par le No.23 Squadron, RNZAF, dans le cadre d'un mouvement plus large dans lequel les quatre escadrons de chasse ont été remplacés.

À la mi-août 1945, le No.16 Squadron a relevé le No.20 Squadron à Jacquinot Bay sur la Nouvelle-Bretagne. L'escadron arriva juste à temps pour apprendre la fin de la guerre. Il a été utilisé pour effectuer des patrouilles de sécurité au-dessus de la péninsule de Gazelle (y compris Rabaul).

L'escadron est retourné en Nouvelle-Zélande et a été dissous en octobre 1945

Avion
1942-1944 : Curtiss Kittyhawk
1944-1945 : Chance Vought F4U Corsair

Emplacement
Juin 1942-août 1942 : OhakeaNouvelle-Zélande
Août 1942-juin 1943 : Fairhall, satellite de Woodbourne, nr Blenheim Nouvelle-Zélande
Juin-juillet 1943 : Espiritu Santo
Juillet-septembre 1943 : Guadalcanal
Septembre-octobre 1943 : Nouvelle-Zélande
Novembre 1943-janvier 1944 : Nouvelle Géorgie

Mars 1944 : Guadalcanal
Mars-mai 1944 : Bougainville

Juillet-août 1944 : Guadalcanal
Août-septembre 1944 : Bougainville

Novembre-décembre 1944 : Guadalcanal
Décembre 1944-février 1945 : l'île verte
Février 1945- : Nouvelle-Zélande

Avril 1945 : Santo
Avril-juin 1945 : Bougainville

Août-octobre 1945 : Baie Jacquinot

Livres

-


Voir la vidéo: No 16 Squadron RNZAF, Kittyhawk, 1942, New Zealand


Commentaires:

  1. Gardagore

    remarquable

  2. Fallon

    Certainement. Tout ce qui a dit la vérité.

  3. Maugor

    Je suis désolé de ne pas pouvoir participer à la discussion maintenant. Très peu d'informations. Mais je serai heureux de suivre ce sujet.

  4. Atyhtan

    Il me semble que la phrase remarquable est

  5. Philoctetes

    Moment intéressant

  6. Wilmar

    The biggest message

  7. Richardo

    Alors voyez !



Écrire un message